Carnets noirs


Stephen King


photo de couverture avis critique Albin Michel isbn 978-2-226-31922-7


Stephen King renoue avec un de ses thèmes préférés.


Tout commence avec un écrivain : John Rohstein. Celui-ci a publié trois romans des best sellers critiques et publics. Il semble que tout le monde apprécie sa plume.
Aussi, il prend une retraite bien mérité dans une maison où il continue d'écrire mais où il ne publie plus rien.

Un de ses lecteurs, Morris Bellamy a adoré ses deux romans mettant en scène un personnage nommé Jimmy Gold. Mais, puisqu'il y a toujours un mais... Il s'est senti trahi par le troisième et dernier roman publié où le héros Jimmy Gold devient un homme rangé.
Aussi, il persuade deux acolytes d'aller braquer le vieil écrivain puisque c'est bien connu : il est riche. Ce soir là Morris Bellamy vole non seulement l'argent de l'écrivain mais aussi ces carnets manuscrits qui content la fin des aventures de Jimmy Gold.
Et, pour faire bonne mesure, il assassine l'écrivain.

Mais voilà, à qui pourrait-il bien vendre ces carnets ? Tout le monde est au courant pour le meurtre et un événement va bien l'empêcher de récupérer ces carnets.

...

Des années plus tard, un jeune garçon découvre une malle rempli de carnets et d'argent. Cela tombe à pic : ces parents croulent sous les dettes.
Mais si il parle de sa découverte, ses parents ne vont ils pas en parler à la police ?
Le jeune garçon décide alors de mettre au point un stratagème pour que ces parents reçoivent de l'argent tout en taisant l'origine des billets...
Mais le garçon risque de se mettre très vite en danger en distribuant cet argent.


Eh oui ! Stephen King met de nouveau un écrivain en scène dans ce roman. J'ai vu qu'il s'agissait d'une suite à un autre de ces romans : Mr. Mercedes mais je peux vous dire qu'en lisant ce roman je n'ai vu aucune référence à ce précédent livre.
Preuve qu'il peut se lire seul/

Je dois dire que j'ai plutôt aimé ce roman mais qu'il m'a manqué ce petit quelque chose pour vraiment l'adorer. Le personnage du garçon qui trouve l'argent est vraiment attachant. Tout comme sa famille.
Mais, comme nous connaissons en parallèle l'histoire du vol, du meurtre et même les mouvements présents de l'assassin de l'écrivain, il n'y a pas vraiment de suspense dans ce livre. Certains passages à la fin sont vraiment du pur thriller et ce n'est pas vraiment ce que je préfère.
Je suis donc assez mitigée sur ce roman.

Il aurait peut-être fallu aussi que la réflexion sur le lecteur aux romans soit un peu plus poussé. Après tout, nous avons tous déjà été déçu par la fin d'un livre ou par un personnage que nous aimions et qui nous déçoit. 
Nous avons pu aussi nous sentir "trahi" lors de notre lecture.
J'aurais bien aimé que Stephen King parle un peu plus de ce côté là et nous donne à travers le personnage de l'écrivain, sa vision d'auteur sur ces lecteurs toujours insatisfaits...
C'est un point qui m'intéresse beaucoup et qui je pense intéresse beaucoup les lecteurs que nous sommes.

Peut-être aurait-il fallu que je lise Mr. Mercedes pour mieux comprendre la psychologie des personnages ?
Si vous l'avez-lu, n'hésitez-pas à me dire ce que vous en avez pensé et si vous connaissez d'autres livres mettant en scène des écrivains, je suis toujours preneuse de vos suggestions.

Commentaires

  1. J'avoue que j'ai lu Mr Mercedes mais je n'ai pas lui celui ci par contre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui et tu as aimé ? Je suis curieuse. J'aurais dû le lire (et avant celui-ci) car là il m'a manqué un petit quelque chose...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11