Donne-moi le monde


Lloyd Jones

Photo de couverture Michel Lafon Chronique Avis ISBN 978-2-7499-1353-7 Critique Nathalie Bru


Mon avis :

Superbe !

Voici un roman que je n'oublierai pas de sitôt. J'irai même jusqu'à dire qu'il s'agit d'un petit chef-d'oeuvre. 

Donne-moi le monde commence par plusieurs témoignages. Tous décrivent le chemin de la même femme mais jamais nous n'avons son avis à elle.
Tout le génie de l'auteur néo-zélandais réside dans le fait que jamais nous n'avons son avis à elle. Nous n'entendons pas sa voix et nous en sommes réduits à deviner ces pensées grâce aux personnages qui l'ont, pour certains connus, pour d'autres seulement croisés,...

Nous faisons donc connaissance de cette femme en Tunisie. Très vite, nous apprenons la tragédie qu'elle a connu. On lui a arraché son bébé, son fils et la seule chose qu'elle sait c'est qu'il est à Berlin.
L'Allemagne parait tellement inaccessible pour cette femme de chambre. Beaucoup trop loin. Personne n'aurait pu imaginer qu'elle finira par traverser la Méditerranée pour retrouver ce fils. Nous la retrouverons en Sicile sur une plage. Elle n'aura pour bagage qu'un couteau. Elle ne connait pas la langue. Elle sait à peine où elle doit aller.

Mais elle croisera des gens. Beaucoup de gens.


Et chacun d'entre eux racontera tour à tour la femme qu'ils ont rencontré. En fonction de leurs histoires et de la place que cette femme a prise dans leur vie, ils en auront tous une vision différente de cette mère. En tant que lecteur, nous avons des parcelles d'elle et nous essayons de reconstituer son parcours et son histoire.

Elle nous parait parfois pathétique et parfois sympathique. Nous essayons de la comprendre mais nous avons tellement l'impression qu'elle s'entoure elle-même de mystères et de mensonges, que nous ne savons plus quoi penser d'elle.
On la sent prête à tout pour son enfant. C'est à la fois beau et très dangereux. Dangereux pour elle et pour ceux qui se retrouvent sur son chemin.

Puis vient les dernières parties de ce roman. 
J'étais donc déjà époustouflée par le talent de Lloyd Jones pour donner vie à un personnage sans connaître une seule fois ses pensées.
Mais les dernières parties m'ont montré à quel point l'auteur avait construit une histoire de bout en bout, qui tient debout et qui nous réserve encore des surprises.
La fin du roman nous apporte toutes les pièces manquantes.
Nous voyons complètement le début de l'histoire d'un œil différent et nous comprenons, enfin, ce qui est arrivée à cette jeune femme.
Tout prend sens. Chaque élément revient à sa place. Et, nous n'avons plus qu'une envie : relire ce roman. Parce qu'en connaissant la fin, nous avons une autre vision du début.

Je le redis Lloyd Jones est un génie et Donne-moi le monde, un chef-d'oeuvre.


Commentaires

  1. Il a l'air vraiment intéressant à découvrir. TU donnes vraiment envie de découvrir cette écriture et cette histoire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai vraiment adoré ! J'ai eu un véritable coup de cœur pour ce roman et c'est une jolie surprise de lecture comme je les aime !

      Supprimer
  2. Je ne connaissais absolument pas mais je t'avoue que tu me donnes - encore une fois - bien envie de me plonger dans ce roman ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci : c'est un véritable coup de cœur ! J'ai adoré tout simpement ;p

      Supprimer
  3. Assez intrigante cette histoire ! En tout cas, au vu de ta chronique, je l'ai immédiatement noté dans ma wish list !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vraiment adoré ! C'était une bonne surprise. J'ai trouvé que c'était un livre particulièrement émouvant, triste,... L'héroïne n'est pas une héroïne ordinaire car elle fait des gestes et des choix qui peuvent nous paraître étranges mais elle en reste toujours attachante.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11