Paris-Brest



Tanguy Viel 




Photo de couverture Avis Blog critique éditions de minuit ISBN 978-2-7073-2063-6



Mon avis :


Une mise en abîme romanesque !



J'ai emprunté ce livre à ma bibliothèque pour une seule raison : Article 353 du code pénal était déjà emprunté.
C'est un roman dont j'ai beaucoup entendu parlé et en bien qui a fait (je crois) connaitre Tanguy Viel au grand public et, donc, à moi. 

Du coup, je me suis tournée vers un roman qui avait la même côte puisque qu'il est du même auteur. Ce roman, qui est très court, a été publié en 2009.


Mais de quoi parle donc ce livre ?


Je serai tentée de dire d'imagination, d'écriture et de culpabilité, de réparation, de mensonge,...

Nous suivons l'histoire du narrateur; écrivain, qui nous raconte sa rencontre avec le fils Kermeur. Le fils de la femme de ménage de sa grand-mère. Ce Kermeur est connu pour être depuis son plus jeune âge un voleur.
La mère du narrateur est bien placée pour le savoir puisqu'elle fera virer le fils Kermeur de l'école privée où il étudiait car elle pensait qu'il avait entraîné son fils lorsque ce dernier s'était fait prendre la main dans le sac pour vol dans un magasin.

Le narrateur raconte la suite de l'histoire qui n'est guère plus glorieuse

Je dois dire que je suis bien ennuyée pour donner mon avis sur ce roman : j'ai plutôt aimé mais je dois dire que parfois il y avait des invraisemblances et des passages assez inutiles (et pourtant le livre est court).

Puis vient la fin !

Tanguy Viel utilise un procédé qui avait été très bien utilisé par Ian McEwan.
Je dois dire que j'ai plutôt apprécié ce côté et cette réflexion sur l'écriture.
Écrire serait-il un moyen d'expier ? Un moyen de réparer et un moyen de soulager sa conscience ?

Écrire permet d'exorciser les démons du narrateur.
Oui je le répète, je trouve cette réflexion intéressante

Après lecture de ce roman, j'ai toujours envie de découvrir : Article 353 du code pénal.
C'est bon signe n'est-ce pas ?

Commentaires

  1. Pourquoi pas à l'occasion. J'avoue que je ne connaissais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vraiment besoin de lire Article 353 du codé pénal pour me faire une opinion sur lui.

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas ce roman (pour la gourmande que je suis, Paris-Brest évoque plutôt un gateau). Par contre, j'avais beaucoup entendu parler de son autre roman Article 353 du code pénal que j'ai très envie de lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi pour le gateau :p. ça me donne faim ce titre/
      Je suis un peu mitigée concernant ce roman mais j'ai très envie de lire Article 353 du codé pénal : j'en ai tellement entendu parler...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11