Glacé


Bernard Minier



Photo de couverture Avis Blog XO éditions ISBN 978-2-84563-502-9



Mon avis :


Beaucoup trop de longueurs !



J'ai beaucoup parlé de thrillers ces derniers temps et comme vous l'avez certainement remarqué en lisant mes chroniques : j'aime beaucoup en lire.

Je me suis donc lancée dans le premier roman de Bernard Minier avec beaucoup d'envie et d'attentes. 
Glacé est dont le premier roman mettant en scène un héros qui deviendra récurrent chez Bernard Minier : le commandant Martin Servaz.

Martin Servaz est appelé pour résoudre un meurtre. Quoi de surprenant me direz-vous ?
Ce qui est surprenant c'est la victime et Martin Servaz en sera aussi décontenancé que nous en la découvrant : la victime est un cheval.

Surpris, décontenancé, agacé, énervé Martin Servaz se demande pour le meurtre d'un cheval devrait mobiliser une équipe entière.
La réponse est simple : ce cheval appartient à Éric Lombard qui est tout simplement riche !

L'affaire va vite se corser lorsque des expertises vont permettre de découvrir sur les lieux du crime l'ADN de Julian Hirtmann.
Affaire bouclée ? Bien sûr que non puisque sinon le roman se serait arrêté à la page 50 et que nous avons un véritable pavé de 553 pages exactement !

Bernard Minier n'a pas lésiné en matière de fausses pistes puisque cet Hirtmann, violeur et meurtrier, est actuellement interné dans un hôpital psychiatrique et qu'il a donc un mobile plus que solide.
D'ailleurs ce personnage de Hirtmann est certainement la mauvaise idée de Bernard Minier : j'ai à peine pu lire la scène décrivant comment il avait tué des années auparavant son épouse et l'amant de celle-ci.
J'ai trouvé ça glauque, sordide et inutilement choquant

D'ailleurs, pour moi, toute l'intrigue autour de l'hôpital psychiatrique est ratée : la jeune femme , Diana Berg, venant de se faire embaucher et fouinant partout est un d'un cliché hallucinant
Je n'ai absolument pas compris pourquoi on la suivait autant puisque tout ce qu'elle fait et découvre aurait pu être découvert par un ou une autre (comme des policiers, par exemple, cela ne me semble pas invraisemblable).

Car le roman ne cesse de passer d'un point de vue à un autre et j'ai trouvé cela très gênant ! On suit Martin, on suit Irène Ziegler, la capitaine de la gendarmerie, on suit Vincent l'adjoint de Martin, on suit Margot, la fille de Martin,...
Au bout d'un moment, je ne suivais plus rien et me demandais où l'auteur voulait en venir.

Les intrigues annexes se multiplient : 
  • la fille de Martin a un bleu, pourquoi ?
  • La femme de Vincent semble draguer Martin.
  • Irène a une copine et tout le monde en est retourné.
J'ai envie de dire : on s'en fout !
D'autant plus que l'intrigue ne décolle absolument pas.

Je me suis ennuyée, par moment, et comme je l'ai souvent dit pour moi un thriller et / ou un roman policier où on s'ennuie est un mauvais thriller / roman policier.

Beaucoup trop de longueurs donc dans ce roman.
Et à la fin tout s'accélère : l'action comme les invraisemblances.
Bernard Minier m'a définitivement perdu. Je n'ai lu la fin que pour finir le livre car je n'ai vraiment pas été capable d'accrocher à cette histoire.

Je sais que Glacé a eu un énorme succès et j'en attendais peut-être trop mais une chose est sûre le roman ne m'a pas donné envie de découvrir l'adaptation télévisée qui a été faite récemment !

Et vous ?

Avez-vous lu des romans de Bernard Minier ? Qu'en avez-vous pensé ?



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11