Miss Alabama et ses petits secrets


Fannie Flagg


Photo de couverture Avis Caricature Décevant Blog Editions du Cherche-Midi



4e de couverture :


Birmingham, États-Unis. Ex-Miss Alabama, Maggie Fortenberry a pris une grande décision : elle va mettre fin à ses jours. Elle n'est ni malade ni déprimée, son travail dans une petite agence immobilière est plutôt agréable, mais elle a trouvé malgré tout seize bonnes raisons d'en finir, la principale étant peut-être que, à 60 ans, elle pense avoir connu le meilleur de la vie. 
Maggie a donc arrêté la date de sa mort et se consacre désormais en toute discrétion à en régler les détails. 
Or, peu de temps avant de passer à l'acte, Maggie est invitée par une collègue, Brenda, à un spectacle de derviches tourneurs. La représentation étant dans moins d'une semaine, elle décide, pour faire plaisir à Brenda, de retarder l'ultime échéance. 
Elle est alors loin de se douter combien les jours à venir vont être riches en secrets dévoilés et en événements imprévus, lesquels vont lui montrer que l'existence a encore beaucoup plus à lui offrir qu'elle ne le croyait. 



Fannie Flagg nous donne un roman au charme fou, peuplé de personnages plus attachants les uns que les autres – Brenda, ses problèmes de poids et ses ambitions politiques, Ethel, la patronne de l'agence immobilière qui, à 88 ans, ne veut pas passer la main, etc. Le sort de cette petite communauté de femmes, et celui de Maggie en particulier, est le prétexte à une lecture qui vous fera passer du rire aux larmes. 


Mon avis :

Des personnages trop caricaturaux !


Même si le résumé du roman parlait de tentative de suicide et que l'histoire commençait par l'écriture d'une lettre de suicide, je pensais que ce livre allait être un bon roman feel-good.

Bizarre, me direz-vous ?

Pas tant que ça puisque le titre parlant d'une "Miss Alabama" et le trio d'agents immobilièrs que forme Maggie, Brenda et Ethel me semblait prometteur.
Elles sont toutes les trois les dernières employées de Hezel, une naine au fort tempérament et au grand cœur qui vient de mourir.

Et son absence pèse sur ces trois femmes. Et déjà, j'ai le premier point négatif de ce roman : Hezel est pour moi le personnage le plus attachant de cette histoire. Cette petite femme tellement grande par sa générosité et son talent que nous découvrons à travers de très nombreux flash-back est tout simplement génial.
Son histoire est ce que j'ai préféré connaitre dans ce roman : ce qui est plutôt dommage pour un roman plutôt feel-good donc !

Malheureusement, pour les trois femmes restantes, leur agence immobilier périclite. La faute à la concurrence et à une femme : Babs Binginton.
Babs est la caricature de la méchante et c'était trop pour moi. Elle était trop détestable et on racontait trop ces méfaits pour qu'elle puisse sembler réelle.
Voici donc la liste non exhaustives de ces méchancetés :

  • Elle s'est mariée deux fois à des "collègues" pour leur piquer des clients.
  • Elle a payé un enfant pour qu'il bouche la baignoire d'une maison à vendre , crée une inondation et que la faute en revienne à Maggie sa concurrente et que cette dernière se fasse virer.
  • Elle fait croire à tous les clients que la concurrence est coupable de détournement de fonds pour récupérer leurs clients.
  • A plusieurs reprises.
  • Et personne ne s'en rend compte car apparemment tous les clients brillants hommes d'affaires sont suffisamment naïfs pour la croire et ensuite lui confier leurs biens à vendre.
  • Elle distribue ses cartes de visites à l'enterrement de Hezel, sa concurrente.
Honnêtement, si dans un chapitre, on avait vu Babs Binginton cuire des enfants dans un grand chaudron, je n'aurais pas été surprise plus que ça tant cette femme semble être responsable de tous les maux de la terre.

Autre chose qui m'a gêné : le personnage de Maggie.
On comprend très vite qu'elle ne va pas se suicider mais on a surtout diverses circonstances totalement ridicules l’empêchant de passer à l'acte. Ridicules mais pas drôles malheureusement.
Et surtout j'ai trouvé cette femme de 60 ans vraiment très superficielle : elle répète qu'elle à été Miss Alabama 40 ans plus tôt.
Cela nous fait une belle jambe !
Elle se plaint de ne pas pouvoir se maquiller et s'offusque de devoir porter des collants qui ne vont pas avec son tailleur.
Au secours !

Puis, il y a le personnage de Brenda : tout d'abord, je me suis dit : chouette, un personnage qui change des standards et qui promet d'être un personnage fort. Brenda est noire et grosse et se lance dans la politique puisqu'elle veut être élu maire.
Si je précise grosse, c'est uniquement parce que pendant les trois quart du roman, on se moque de sa boulimie. Les gags la concernant : le fait qu'elle ait une tablette de chocolat de secours dans son sac à main ou que pour cacher sa glace à sa sœur (qui veut qu'elle mincisse), elle laisse son pot dans son sac à main. Et que se glace fonde ruinant son sac à main.
Le genre de chose qui ne me fait pas rire du tout.
Pourquoi se moquer à ce point d'une maladie ? 

Ajoutez à cela une fin cousue de fil blanc avec un Happy-End assez ridicule, et vous comprendrez pourquoi je n'ai pas aimé ce roman.

Mais comme d'habitude si vous l'avez lu et aimé, je serai très heureuse d'avoir votre vie !



Commentaires

  1. Bonjour Gaëtane,
    J'avais ce livre dans ma wish list mais vu ta déception à la lecture, je vais peut-etre l'en retirer. Je vais commencer par Beignets de tomates vertes dont l'adaptation en film m'a beaucoup plu ;)
    PS : ça faisait quelques jours que je n'avais pas eu le temps de passer et donc je découvre aujourd'hui le nouveau look de ton blog. Waouh, ça change ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Adely, J'ai été assez déçu par ce roman : des personnages trop caricaturaux et des gags qui tombent à plat...

      Pour le blog, je l'ai modifié hier : j'ai l'impression que c'est plus agréable à la lecture comme ceci. Qu'en penses-tu ? Tu préférais la version précédente ?

      Supprimer
    2. J'aime bien ce nouveau design, clair et aéré :)

      Supprimer
    3. Je trouve que c'est un peu plus agréable à l'oeil mais je verrai à l'usage ;p

      Supprimer
  2. Je te rejoins sur pas mal de points mais, de mon côté, j'ai abandonné ce livre tellement je n'ai pas aimé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah voilà qui me rassure... Très déçue par ce roman mais comme le dit Adely juste au-dessus, d'autres romans sont peut-être mieux comme Beignets de tomates vertes. Je le tenterais bien quand même

      Supprimer
    2. On m'avais aussi prévenue que c'est loin d'être son meilleur roman et on m'a également conseillée Beignets de tomates vertes :). Tout comme toi, je le tenterai pour ne pas rester sur une impression trop négative.

      Supprimer
    3. J'aime bien me tromper sur un auteur et avoir une belle surprise au final. en espérant que cela sera le cas si j'ai l'occasion de lire autre chose...

      Supprimer
  3. c'est compliqué au niveau des personnages, je peux comprendre. Dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu trop caricaturaux pour moi. Je n'irais pas jusqu'à dire que j'ai passé un mauvais moment avec ce roman mais je m'attendais quand même à mieux !

      Supprimer
  4. Bon! Je pensais que je pourrais être attirée par ce roman avec une si jolie couverture mais ton avis me pousse à ne pas le lire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;p Je comprends. J'aime beaucoup la couverture aussi. Et certains passages dans l'agence immobilière me faisaient penser aux émissions de Stéphane Plaza comme Maison à vendre ou Recherche appartement... mais sinon je l'ai trouvé très bof...

      Supprimer
  5. Un roman que j'ai plus apprécié que toi, apparemment 😋 Même si je comprends pour Hazel, qui est mon perso chouchou aussi. Pour moi, les touches d'humour sont là et je n'ai pas ressenti comme de la moquerie ce qui touche à la boulimie... Mais, c'est bien la preuve qu'un même roman peut laisser de nombreuses impressions différentes en fonction du lecteur/de la lectrice 🙂

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vu ça ;p
      J'ai peut-être tout pris au premier degré.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Premier sang

Le Dr March marie ses filles

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je relis Orgueil et préjugés