Matin brun


Franck Pavloff



Photo de couverture



4e de couverture :


Charlie et son copain vivent une époque trouble, celle de la montée d'un régime politique extrême : l'Etat brun.

Dans la ville, ils vont d'une façon bien ordinaire : entre bière et belote. Ni des héros, ni de purs salauds. Simplement pour éviter les ennuis, ils détournent les yeux.

Sait-on assez où risquent de nous mener collectivement les petites lâchetés de chacun d'entre nous ?


Mon avis :


Un petit livre dont on m'avait di beaucoup de bien et à raison !

En 11 pages, Franck Pavloff dit beaucoup (tout ?) sur les dangers de la pensée unique. Et nous rappelle qu'il est important de se battre sur ce à quoi on croit.

Au début de l'histoire, Charlie apprend que son ami a fait piquer son labrador : l'état national ne veut pas de chien d'autre couleur que brun. 
Charlie est surpris mais pas vraiment choqué : n'a t'il pas fait, lui aussi, piquer son chat car ce dernier était blanc ? 
Et puis, un chien ou un chat, ça se remplace facilement, non ? 
Charlie et son ami ignorent, encore, que l'état national va toujours en demander plus. 

Une courte nouvelle qui fait réfléchir et nous rappelle d'être vigilant !


Commentaires

  1. Réponses
    1. Oui seulement 11 pages (il coûte deux euros) mais en 11 pages, il dit beaucoup de choses.

      Supprimer
  2. Je ne suis pas adepte des petites nouvelles comme ça, mais je me laisserais tenter je pense ! Ca a l'air intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une très courte nouvelle : à lire et à méditer.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11