Charivari


Nancy Mitford


Photo de couverture / Christian Bourgois


4e de couverture :


Paru en 1935, ce roman n'a pas été réimprimé pendant près de soixante-dix ans. Ceci à la demande de Nancy Mitford elle-même, qui souhaitait mettre un terme à la brouille que sa publication avait provoquée avec ses sœurs . Unity et Diana lui reprochaient en effet la caricature à peine masquée qu'elle faisait du mari de Diana sous les traits du charismatique et très nationaliste Capitaine Jack. Car, derrière ce qui est au premier abord une comédie enlevée, portée par le meilleur de l'humour anglais, transparaît une critique mordante des mœurs de la bonne société britannique, sur fond d'avènement du fascisme.
Publié pour la première fois en français, Charivari demeure un régal de lecture et offre un témoignage décalé sur l'atmosphère de l-entre-deux-guerres en Angleterre.


Mon avis :


Noel Forster vient de toucher une jolie somme héritée de sa tante. Et il a la très mauvaise idée d'en parler à Jasper Aspect, qui se dit que cela ne serait pas une mauvaise idée de profiter de son ami et de cet argent. Rajoutez à cela, que les deux hommes ont décidé d'épouser des héritières et vous obtiendrez un roman très drôle et assez corrosif.

Le personnage de Jasper, tout d'abord, présenté comme un écornifleur est vite devenu mon personnage préféré des deux. Très charismatique, il est aussi très drôle et pas si dénué de scrupules. Le personnage de Noel Forster est plus niais et devient au fur et à mesure de l'histoire très agaçant.
Leurs histoires "d'amour" sont pleines d'humour.

C'est un livre qui se moque de l'aristocratie anglaise et c'est très drôle. Un humour très anglais !

Je préviens aussi qu'il faut savoir rire de tout et en particulier du national socialisme. Nancy Mitford disait elle-même : "Trop de choses se sont produites depuis pour que les plaisanteries au sujet des nazis soient drôles ou relèvent d'autre chose que du pire mauvais goût". Le livre étant paru, pour la première fois, en 1935.

A lire si vous aimez l'aristocratie anglaise. J'avoue avoir trouvé quelques passages très longs mais dans l'ensemble, il m'a plutôt amusé. Je le répète le personnage de Jasper vaut au moins le coup d’œil.

Commentaires

  1. Pas sûre que ça me plairait plus que ça, mais merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que c'est particulier comme livre mais assez drôle malgré tout. Et avec un personnage très charismatique.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11