samedi 18 mars 2017

Persuasion


D'après un roman de Jane Austen,

Téléfilm réalisé par Adrian Shergold




Avec (entre autres) :

Sally Hawkins
Rupert Penry-Jones
Anthony Head



L'histoire :



Ce téléfilm, diffusé pour la première fois par la BBC en 2007, est donc une adaptation du dernier roman achevé de Jane Austen et nous conte l'histoire d'Anne Elliot, deuxième fille de Sir Walter Elliot.
Laissez-moi, tout d'abord, vous présenter la famille d'Anne :
  • Sir Walter Elliott : son titre fait sa fierté, il aime se regarder dans les miroirs et ses dépenses l'ont ruinées.
  • Elisabeth Elliott : Sœur aînée d'Anne, exacte copie de son père. N'a épousé personne puisque aucun homme n'a autant de valeur qu'elle.
  • Mary Elliott Musgrove : La dernière de la famille, mariée à Charles Musgrove. Hypocondriaque. 
  • Charles Musgrove : Beau-frère d'Anne, donc. Il avait demandé la main d'Anne mais cette dernière a refusé sa demande.
  • William Walter Elliot : Neveu de Sir Walter, il est brouillé avec la famille d'Anne. Celle-ci va le rencontrer par hasard et il va vite tomber amoureux d'Anne.
Le baron se voit contraint à louer sa riche demeure de Kellynch à l'amiral Croft et son épouse. Si Anne ne connait ni l'amiral, ni son épouse, elle connait le frère de Mme Croft : le capitaine Frédéric Wentworth. La jeune femme a, en effet, rompu ses fiançailles avec le capitaine, qui n'était alors qu'un lieutenant sans fortune, huit ans avant. 
Anne n'a jamais véritablement oublié Frédéric mais ce dernier est toujours vexé par cette rupture et convaincu qu'Anne est trop influençable et manque de caractère.

Les événements vont pourtant lui donner tort. Wentworth va jouer dangereusement avec le cœur de deux de ses voisines : les sœurs, du beau-frère d'Anne Elliot, Louisa et  Henrietta Musgrove. 
Amoureux d'aucunes, il va comprendre lorsque Louisa fait une très mauvaise chute que tout le monde s'attend à ce qu'il lui demande de l'épouser.
Anne, témoin silencieuse et souffrant de la situation, va faire la rencontre de son cousin William Elliot. Celui-ci va la courtiser tout autant attiré par Anne que par le titre de baronnet que lui donnerait ce mariage.
Frédéric va, alors, comprendre qu'il est toujours amoureux d'Anne.

Mon avis :



Adapter une oeuvre n'est jamais facile surtout lorsque l'oeuvre en question est connue de beaucoup d'inconditionnels est que chaque passage est scrutée à la loupe.
Dans l'ensemble, je trouve que l'adaptation est réussie, que l'ajout de quelques scènes, qui ne sont pas dans le livre, est plutôt bienvenu. Je pense notamment aux scènes entre Frédéric Wentworth et Harville : elles nous permettent de connaître l'état d'esprit de Wentworth à différents stades de l'histoire.

L'adaptation vaut aussi le coup d’œil pour :





Et aussi pour :





Et bien sûr pour :






Au-delà de ces moments, Rupert Penry-Jones campe un très bon Capitaine Wentworth, nous montre toutes ses émotions. Sally Hawkins est, elle aussi, très convaincante dans la peau d'un personnage qui n'existe jamais vraiment pour la majorité des autres personnages.
L'histoire d'amour entre les deux fonctionne parfaitement.

Mais, car il est bien connu qu'il y a toujours un mais, plusieurs scènes m'ont assez irrité. Je pense à la scène du concert où Anne suit Frédéric Wentworth lorsque ce dernier, jaloux, quitte la salle. Il attend d'ailleurs le moment où reprend le concert pour quitter la salle dans un battement de porte, assez bruyant, et Anne lui court après. J'ai envie de dire : Pourquoi? 
Pourquoi cette scène inutile ? Comment Anne pourrait vraiment courir après ce jeune homme, n'a t'elle aucun respect des convenances?
La fin du téléfilm est assez ridicule aussi avec une course d'Anne dans Bath. On ne comprend pas très bien pourquoi Anne se précipite à ce point. 
Et, encore une fois, j'ai envie de dire : Pourquoi? mais surtout pourquoi ne pas avoir respecté le roman? Et le baiser, à la fin de cette course poursuite, est désastreux.

Je sais qu'il n'y aurait que peu d'intérêt à une adaptation à la lettre et que le réalisateur ne fait que montrer son point de vue sur une histoire écrite, je trouve, donc, que cette adaptation est à voir et est assez réussie.


2 commentaires:

  1. J'ai bien aimé cette adaptation, mais comme toi, la fin m'a irritée! argggg ce baiser...

    Mais par contre, je soupire encore en pensant au capitaine Wentworth ! :) Oui, je suis très midinette parfois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux reprocher à personne de tomber sous le charme du capitaine! Je pense qu'il fait beaucoup dans cette adaptation.

      Supprimer