Le fauteuil de grand-mère


Charlotte Herman 






4e de couverture :


Les parents ont décidé : Sheila partagera sa chambre avec Grand-mère qui ne peut plus vivre seule : "Pourquoi moi, pense Sheila furieuse, pourquoi pas Muriel?"
Très vite, Sheila découvre cette grand-mère qui sait tant de choses. Mais comment-faire pour qu'elle ne se sente pas inutile? Comment faire comprendre aux parents et à Muriel que Grand-mère est malheureuse? Sheila fait tout ce qu'elle peut pour l'aider... mais ses idées ne sont pas toujours appréciées...



Mon avis :


Le fauteuil de Grand-mère est le roman de mon enfance et il est toujours un peu risqué de relire les histoires de son enfance : la déception est parfois au bout lorsqu'on ne retrouve pas la même magie à la relecture.

Edité en France en 1980, le livre nous raconte l'histoire d'une jeune américaine obligée de partager sa chambre avec sa Grand-mère. Et même si Sheila adore sa Grand-mère, la jeune américaine de dix ans est furieuse de cet arrangement. Cette cohabitation va pourtant se révéler enrichissante pour les deux : la Grand-mère va aider Sheila dans le passage de l'enfance à l'adolescence et Sheila va comprendre mieux que ses parents et que sa sœur Muriel qu'il ne suffit pas d'accueillir chez soi sa Grand-mère, il faut aussi que celle-ci se sente à sa place. 
En effet, les parents de Sheila veulent éviter à sa Grand-mère de se fatiguer et sont, donc, beaucoup trop serviables. Ne dit-on pas que l'Enfer est pavé de bonnes intentions? En faisant tout à la place de la Grand-mère, ils empêchent la Grand-mère de se rendre utile et la rende malheureuse et, cela, Sheila est la seule à le comprendre.


"Je suppose que Grand-mère était vraiment d'humeur à laver parce que sitôt la vaisselle terminée, elle est allée laver sa robe fleurie dans la salle de bains. Mais maman l'a prise sur le fait :
"Tu n'es pas obligée de faire ça, mère. Nous avons une machine à laver.
- Je sais, mais une seule robe, je peux bien la laver et la suspendre au-dessus de la baignoire. Demain matin elle sera propre et sèche.
- C'est de la folie!" a dit Maman.
Grand-mère a continué à laver . "D'accord, c'est de la folie."
Maman l'a regardée un moment et a dit : "Enfin, Mère, donne moi ça. Je vais la mettre dans la machine à laver, ensuite dans le séchoir électrique, et tout le monde sera content."



C'est une histoire tendre, drôle, avec des personnages à la fois maladroits et attachants. L'histoire d'une famille normale, qui s'aime tout en ne se comprenant pas toujours. L'histoire d'une petite fille de dix ans qui lit en cachette le journal de sa grande sœur. L'histoire d'une complicité entre une Grand-mère et sa petite fille.

C'est une très jolie histoire que j'ai adoré petite, et que j'adore toujours aujourd'hui. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11