Pourquoi Buffy reste mon héroïne préférée :

Buffy contre les vampires, d'abord vu comme une série pour adolescents, avec des acteurs eux-mêmes adolescents, parlant de problèmes d'adolescents, métaphoriquement parlant, bien sûr, peu d'adolescents ont eu à se battre contre des vampires/démons la nuit, la série a vite évolué et est reconnue comme une des meilleures séries télévisées.

Buffy contre les vampires débarque en 1998 sur M6 dans la trilogie du samedi aux environs des 22h30-23h00. 
Buffy contre les vampires
Aux premiers abords, c'est une série toute simple, si ce n'est que pour une fois, c'est la jolie blonde qui se bat (et tue) les démons. La première saison ne compte que 12 épisodes et est de qualité inégale : je ne peux toujours pas regarder l'épisode : Les hyènes. 

Buffy rencontre et tombe amoureuse du vampire le plus insipide de son époque : Angel (avant que ce titre honorifique décerné par moi-même ne lui soit volé par Edward de Twilight). Bien entendu, j'étais jeune à l'époque et je me rappelle que j'aimais bien Angel. Le point fort de la série est là : la série a très vite évolué. 

Dès la deuxième saison, la série s'améliore. Avec des personnages cultes : 
- Des méchants qu'on n'arrive pas à détester : Spike et Drusilla. 
- Angel devient  un peu plus intéressant lorsqu'il perd son âme. 
- Oz débarque

Et à la fin de a saison, Buffy tue Angel. Ce qui est un grand soulagement pour tout le monde parce que si Angel pouvait paraître intéressant lorsqu'il était le seul vampire à avoir plus de deux lignes de dialogue par épisode, il ne pouvait plus tenir la comparaison en face de Spike et dans une moindre mesure de Drusilla.

Bien sûr, Angel ressuscite, pour le meilleur et surtout pour le pire dans la saison 3 que je renommerai, la saison où tout le monde fait la gueule : tout le monde en veut à Buffy lorsqu'elle cache que Angel est de retour, Oz, Willow, Alex et Cordélia se font la gueule par intermittence à cause de l'histoire très courte entre Alex et Willow,  Faith en profite pour mettre son grain de sel, Wesley est détesté par tout le monde (sauf Cordélia),... et Angel part (enfin) à la fin de la saison (presque) définitivement.

L'autre grande force de Buffy contre les vampires, c'est Buffy elle-même, il est rare que je préfère l'héroïne aux autres personnages. 
Buffy est comme les téléspacteurs (-trices?) : elle fait des erreurs, a des petits boulots pas toujours drôles, des idées noires, des histoires d'amours avec des gars trop gentils qu'elle a peut-être eu tort de rejeter (coucou Riley), des histoires d'amour destructrices dont elle a dû mal à se défaire (j'adore Spike, mais dans la saison 6, son histoire avec lui, lui fait plus de mal que de bien) et malgré sa force, son courage, ses pouvoirs des amis qui ont toujours l'air d'évolué plus vite qu'elle ou plutôt Buffy a dû mal à trouver sa place.

Mais, elle s'assume. Elle est une jeune femme moderne, avec les problèmes des jeunes femmes d'aujourd'hui (+ des problèmes avec des démons et plusieurs apocalypses). Plus personnellement, j'ai grandi en même temps qu'elle.

Elle, comme ses amis, se battent d'abord contre leurs propres démons. La saison 6 l'illustre parfaitement. Pas de grand méchant dans cette saison : seulement un trio de geeks dont deux d'entre eux ne sont mêmes pas vraiment détestables, mais tous doivent se battent contre eux-mêmes.
Buffy, fraîchement ressuscitée, passe une bonne partie de la saison à s'auto-détruire, ne sachant plus qui elle est et pourquoi elle se bat.
Dawn a les mêmes problèmes que toutes les adolescentes et nous fait un peu penser à Buffy lors des premières saisons : les pouvoirs en moins.
Willow se bat contre son addiction à la magie et passe du côté obscure de la force en tuant un être humain.
Alex quitte Anya devant l'autel et se fait autant de mal à lui-même qu'à Anya.
Anya,  abandonnée, redevient un démon vengeur (pardon, de justice).
Giles ne sait plus si il doit accompagner Buffy ou la laisser grandir et faire face seule à ses problèmes.
Spike, victime de Buffy, de son amour pour Buffy, se voile la face une bonne partie de la saison, pour ensuite affronter son côté vampire.


Et à la fin de la série (les puristes diront que la série n'est pas terminée puisqu'elle continue sous forme de comics), Buffy ne finit pas rangée/casée avec un homme au contraire d'autres séries qui se présentaient comme féministes (Desperate housewives, par exemple). 
Non, elle regarde sa ville détruite et sourit.



Mes épisodes préférés :
- Anne, saison 3, épisode 1
- L'apocalyspe, Saison 5, épisode 22
- Que le spectacle commence, l'épisode musical, saison 6, épisode 7
- Tabula rasa, Saison 6 épisode 8
- Contre-attaque, saison 7, épisode 20


Commentaires

  1. Une autre fan de Buffy! J'adore cette saga, l'une de mes préférées! J'ai aussi grandi en même temps qu'elle et les autres! Je suis justement en train de me revisionner toutes les saisons ! ^^
    Team Spike! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'adore ! Tu me donnes envie de faire de même et de revoir toutes les saisons.
      Spike je l'adore aussi. Voir son évolution a été génial.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11