La première fois qu'on m'a embrassée, je suis morte

 

Colleen Oakley

avis critique résumé bebelio marie-frane prix des lectrices 2019 couverture multicolore spoiler alert image

Un très bon moment de lecture

Lorsque je suis allée dans la bibliothèque municipale que je fréquente, j'ai vu ce roman et je me suis rappelée que j'avais eu, à un moment, l'envie de le lire. 
Je pense que, vous aussi, vous connaissez bien ce sentiment. Avoir eu l'envie de lire un roman. En avoir lu (beaucoup) d'autres. Laisser le livre sortir de votre mémoire. Puis, le retrouver. Bien après que tout l'engouement autour du livre soit passé. 
Si j'en crois le bandeau rouge du livre, La première fois qu'on m'a embrassée, je suis morte, a reçu le prix des lectrices 2019. 
Cela fait, donc, déjà trois ans.

Si vous ne connaissez pas l'histoire, et, si comme moi vous n'avez pas encore lu ce roman, je peux vous dire qu'il commence de la même façon que l'étranger d'Albert Camus. 
La mère de l'héroïne est morte. Là, s'arrête la comparaison. 
L'héroïne c'est Jubilee Jenkins. Elle a eu le droit à son quart d'heure de gloire pour une raison dont elle se serait bien passée. 
Jubilee a une maladie rare. Une allergie peu commune. Elle est allergique aux gens. Si vous la touchez, elle aura une plaque rouge sur sa peau. 
Si vous l'embrassez, elle perdra connaissance et aura besoin d'une hospitalisation pour s'en remettre. 
Jubilee a subi, lors de son enfance, des batteries de test puis en a eu marre d'être traité comme un phénomène scientifique. 
Elle a tout arrêté. 
Et, depuis 9 ans, Jubilee a décidé de ne plus sortir de chez elle. Sa mère, vivant avec un homme riche, lui laisse la maison et lui donne des chèques. 
Enfin, tout cela c'était avant.

Car, l'évènement dont j'ai parlé en début de chronique, ne peut que changer les choses. Jubilee va devoir trouver un emploi, et, sortir dans le monde qui lui semble si effrayant. 
Le hasard va la mettre sur la route d'une ancienne connaissance. Une camarade de classe. Et, cette dernière va lui offrir une bouée de secours...

J'ai beaucoup aimé La première fois qu'on m'a embrassée, je suis morte. Le livre se lit bien. Il est drôle. Il est mignon. On se prend vite d'affection pour Jubilee. 
J'ai vraiment passé un bon moment de lecture avec ce roman de Colleen Oakley. C'est le genre de livres qui fait du bien et qui donne le sourire. 
Un livre parfait pour l'été en quelques sorte. Et, un livre que je vous recommande si vous ne l'avez pas encore lu.

 

Commentaires

  1. Coucou Gaëtane,
    C'est un livre dont j'ai déjà lu le résumé mais je ne l'ai pas lu.
    Je pense qu'il pourrait me plaire. Je note.
    Passe un agréable week-end, bisettes

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre est dans ma wish-list depuis un moment, mais j'avoue que je l'ai un peu perdu de vue. Ton avis me redonne envie de le découvrir :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je relis Persuasion

Jane, un meurtre suivi d'Une partie rouge

Dôgen : maître Zen