Le journal d'un remplaçant

 

Martin Vidberg

 
bande dessinée BD avis critique résumé photo couverture image shampooing instituteur professeur des écoles critique de

Intéressant

J'ai choisi de lire cette bande dessinée parce qu'elle parlait d'une expérience de vie (et aussi un peu parce que cette BD était disponible dans la bibliothèque dans laquelle je travaille).

Le journal d'un remplaçant raconte l'histoire d'un professeur des écoles remplaçant. 
Pas facile comme poste. 
La veille de la rentrée, ce remplaçant apprend ainsi qu'il n'aura pas de poste pour le moment.
Mais, rassurez-vous, le remplaçant va, tout de même, travailler. Eh oui, il est rattaché à une école primaire qui est son école de "référence" et il déchargera, donc, ses collègues en faisant des cours de musique par exemple ou en prenant quelques élèves par petits groupes. 

Le remplaçant attend, surtout, un appel du rectorat afin que ce dernier lui donne une mission et une classe. 
Bien sûr, pour le professeur des écoles, ce n'est jamais facile : il débarque dans une école et il doit essayer de comprendre où le professeur des écoles titulaire en était avant d'être en congé maladie. 
Bien sûr, un congé maladie ne se prévoyant pas à l'avance, le professeur titulaire laisse rarement des indications et le professeur remplaçant est bien dépourvu. 

avis critique résumé image planche BD bande dessinée critique de

Et, notre professeur remplaçant va bien avoir du pain sur la planche lorsque le rectorat le désigne "volontaire" pour être professeur dans un internat où les élèves sont réputés ingérables. 
Ils ne seront pas plus de six par classe mais le professeur va se rendre compte que 6 peut signifier beaucoup d'ennuis. 
C'est tout ce quotidien et ses difficultés que Martin Vidberg nous raconte dans son journal dessiné.

avis critique résumé photo couverture image critique de

J'ai beaucoup aimé découvrir le parcours, l'année passée par ce professeur des écoles remplaçant.
La forme bande dessinée est très bien utilisée. Bon, j'ai eu un peu de mal au départ avec tout ce noir, ces dessins très sombres et ses bonhommes en forme de patate mais j'ai fini par m'y habituer et même par apprécier ce choix.

J'ai apprécié, également, que Martin Vidberg nous donne une vision des choses non édulcorée. Il nous montre ses difficultés et ses peurs. Il ne cache pas, par exemple, que recevoir un coup de fil du rectorat peut être source de stress. 

J'ai trouvé la BD vraiment intéressante car elle répond à plusieurs questions que nous pouvons nous poser telles que : Que fait un remplaçant lorsqu'il n'a personne à remplacer ? ou Pourquoi un professeur est uniquement un professeur remplaçant ?

C'est une jolie bande dessinée passionnante, et, que j'ai (vous l'avez compris) beaucoup aimé.

Commentaires

  1. J'ai plusieurs amies qui ont été professeures remplaçantes et cette BD aurait carrément pu leur parler. Rien qu'en lisant ton avis, j'ai repensé à certains de leurs propos face à cette situation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Génial ! J'ai vraiment aimé même si moi je n'ai aucune expérience dans le domaine. J'ai trouvé cela vraiment intéressant !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le tango du disparu (Roman graphique)

Mes mauvaises pensées

Hamish MacBeth dans : Petits crimes entre voisins [Tome 9]