Qui veut la peau d'Imogen Tate ?

 

Lucy Sykes et Jo Piazza 

photo de couverture stock avis critique image bibliothèque chick lit roman contemporainchronique

Un bon roman !


J'ai emprunté ce roman grâce à sa très jolie couverture qui m'a immédiatement attiré l'oeil. Qui veut la êau d'Imogen Tate ? est un roman contemporain pleins de bonne humeur qui renverse un peu les clichés habituels.
 
Imogen est quadragénaire et est rédactrice d'un magazine de mode. Cela ne vous rappelle rien ? Oui, moi aussi, le début de l'intrigue me faisait penser au Diable s'habille en Prada
Malheureusement, pour elle, Imogen a dû se prendre un long congé maladie à cause d'un cancer du sein. 
Elle est maintenant rétablie et revient au travail.
Mais voilà : depuis son départ en congé maladie, tout semble avoir changé et Imogen va vite se rendre compte qu'elle se sent, tout simplement, dépassée
Son ancienne assistante, Eve, est maintenant aux commandes du magazine et elle a décidé de le passer au tout numérique.
Pour Imogen, qui peine à écrire un mail, la pilule est dure à avaler. 
De plus, Eve se révèle être un véritable tyran qui, sous couvert de vouloir développer l'esprit d'équipe du personnel de son magazine, fait faire des heures supplémentaires à tout le monde et n'hésite pas à harceler tout le monde. 
 
Mais Imogen n'est pas tout le monde !
Malgré les coups bas d'Eve, Imogen est bien décidée à se rebeller et à rendre à son magazine sa grandeur d'antan.
Imogen est de retour et elle compte bien le faire savoir !
 
J'ai beaucoup aimé lire ce roman.
C'est un livre sans prétention qui se lit avec plaisir.
La grande force du roman est d'avoir inversé les rôles. Ici, nous n'avons pas une jeune femme naïve qui arrive dans un monde qu'elle ne connait pas mais une quadragénaire chevronnée bien décidée à ne pas se laisser faire.
Imogen est, surtout, un personnage très positif : un personnage profondément gentil qui ne s'apitoie jamais sur son sort.
J'ai aussi beaucoup aimé la critique que fait le livre sur les dérives du numérique : en particulier sur les infos qui partent trop vite, qui sont parfois non vérifiées et qui sont aussi souvent vides de sens. 
De même, j'ai adoré la critique sur l'esprit de corporation qui nous ait souvent vanté par les entreprises américaines.
Lucy Sykes et Jo Piazza vont, à contre-courant, et cela fait vraiment du bien.
 
Pour moi, Qui veut la peau d'Imogen Tate est donc un très bon roman qui m'a fait souvent sourire !


 

Commentaires

  1. J'aime beaucoup ! Ce livre me tente je trouve que l'histoire est originale et ça m'intrigue de voir de quoi il s'agit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est assez sympa comme livre. Cela change de voir une quadragénaire un peu mise à la porte : souvent c'est la "petite jeune" qui se fait martyriser. J'ai passé un bon moment avec Imogen Tate.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le Dr March marie ses filles

Les corbeaux chantent aussi

Le cas Charlotte Lucas