Daddy Love


Joyce Carol Oates


photo de couverture avis critique Philippe Rey


Vous le savez...

J'adore Joyce Carol Oates ! Et pourtant, cela fait quelques mois que je n'avais pas lu un de ces livres. Joyce Carol Oates étant une auteure très prolifique, il me reste des tas et des de livres à découvrir.
Et c'est tant mieux pour moi !

Ma bibliothèque municipale possédant pas mal de livres de cette auteure, j'ai décidé d'en emprunté un et je l'ai choisi un peu par hasard je dois bien le dire.

Le début de l'histoire est particulièrement marquant : une mère et avec son fils et tous les deux ne retrouvent pas leur voiture pourtant garée près du centre commercial qu'ils viennent de quitter.
Le stress dû à cette situation est quintuple pour le lecteur qui sait que cela ne présage rien de bon et que l'angoisse de la mère de famille et du petit garçon n'en est qu'au début.

On reconnait tout le génie de Joyce Carol Oates de commencer par une telle situation pour ensuite nous plonger dans une horreur sans nom.

Car l'horreur vient vite...
Le petit garçon, Robbie, est kidnappé sur le parking et sa mère essayant de le protéger sera traînée par la voiture et quasiment laissée morte.

Le kidnappeur ? 
Un homme se faisant appeler Daddy Love... Un pasteur itinérant qui a l'habitude de kidnapper des petits garçons et de les tuer lorsqu'ils atteigne l'âge de onze ans. 
Robbie a cinq ans lorsqu'il est kidnappé.

Daddy Love va lui faire subie un véritable lavage de cerveau et le faire vivre dans une sorte de peur permanente. 
Il va leur inventer une histoire.

Mais le temps de Robbie est compté...

Ses parents eux sont sans nouvelle. La mère de famille a la mauvaise idée de lire ce qu'on dit d'elle sur internet : une mauvaise mère qui mérite ce qui lui est arrivé... selon certains...

La cruauté à l'état pur.
Joyce Carol Oates nous plonge tout simplement dans l'horrible !
C'est loin d'être plaisant à lire et pourtant on a envie de tourner et tourner des pages. D'espérer une fin heureuse.
Un peu comme cette mère qui espère le coup fil de la police disant : "votre fils a été retrouvé et il est en excellente santé."
En tant que lecteur, nous sommes moins optimiste sur l'état de santé on ne souhaite que des retrouvailles.

J'ai, encore une fois, été happé par la plume de Joyce Carol Oates. 
C'est un génie voilà tout !
Et, à la fin de ma lecture, j'ai vraiment envie de lire encore du Joyce Carol Oates ! Quelle femme de talent !

Commentaires

  1. Je n'en lu qu'un seul de l'auteur mais j'ai beaucoup aimé. J'en ai un autre que Céline m'avait offert mais je n'ai pas encore lu. Il faut ! D'ailleurs c'était elle qui m'avait aussi offert le premier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as lu lequel ?
      Tu n'as plus d'excuse pour ne pas (re)découvrir cette auteure alors ;p Et j'aimerais beaucoup avoir ton avis sur elle je dois dire !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Celle que je suis

Sans passer par la case départ

Les filles au chocolat : cœur cerise [Tome 1]