Katia


Léon Tolstoï


Photo de couverture Avis Blog Classique à lire Climats comte d'Hauterive


Mon avis :

Une jolie fable sur l'amour !


La quatrième de couverture nous prévient : il s'agit d'un roman linéaire. Et, de fait, il ne faut pas s'attendre à moult rebondissements en lisant Katia.
Il s'agit d'une histoire d'amour entre Katia, une jeune femme de dix-sept ans, qui tombe amoureuse de Serge Mikaïlovitch. Un homme qui a vingt ans de plus qu'elle.
Leur amour étant réciproque. Ils se marient.

La suite Serge Mikaïlovitch pouvait aisément la deviner : l'admiration fait place à l'amitié et leur histoire d'amour s'arrête avant même qu'elle n'ait vraiment commencé !
Katia commence à s'ennuyer et désire aller en ville, voir des gens, tout simplement participer à la vie mondaine russe. 

De malentendus en malentendus, de maladresse en maladresse, de déception en déception, Katia et Serge vont s'éloigner.

Nous vivons toute l'histoire du point de vue de Katia et c'est vraiment un point fort du roman. J'ai beaucoup aimé suivre les désillusions de cette jeune femme.
On sent qu'elle a vraiment envie de connaitre son histoire d'amour et que le mariage et la vie qu'elle obtient ne peut que la décontenancer.

À l'image d'Anna Karénine, elle rêve de passion absolue. Elle ne connaîtra pas une fin aussi tragique mais elle se posera bon nombre de questions.

J'ai beaucoup aimé ce roman qui offre un destin de femme. Il est un peu à l'image des romans et nouvelles de Thomas Hardy, à l'image de La princesse de Clèves,...
De très jolies références, n'est-ce pas ?

Ici, la tragédie n'est pas montrée. Pas d'effusion de sang ou de grosses querelles. Pas de suicide ou de meurtre tragique. Pas d'abandon.
Ce qui se joue est profondément intérieure. La tragédie se devine plus qu'elle ne se montre. Et c'est peut-être ce qui la rend plus bouleversante.

Commentaires

  1. Très jolie chronique avec de belles références. C'est vrai que les histoires de vies ordinaires sont parfois les plus émouvantes parce qu'elles peuvent correspondre à la vie de tout un chacun.
    Concernant Tolstoi, j'ai chargé Guerre et Paix sur ma liseuse mais je n'ai pas encore eu le courage de me lancer dans cette lecture au long cours. Ce sera pour les longues soirées d'hiver...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord avec toi. C'était touchant et pourtant il n'y a pas de lourds drames si ce n'est la vie ordinaire qui reprend le dessus.
      J'aimerais lire aussi Guerre et paix mais c'est le genre de livre auquel j'ai peur de m'attaquer !

      Supprimer
  2. L'histoire d'amour me tente le côté linéaire me fait un peu peur.
    Je me le note.
    Merci pour ces jolies références.
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je comprends mais l'histoire est linéaire mais on ne s'ennuie pas (et c'est une nouvelle assez courte). Bonne semaine ensoleillée à toi aussi !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11