Le souffle du diable


Inger Wolf


Photo de couverture Avis Blog Mirobole éditions ISBN 978-2-37561-067-1


Mon avis :

Mitigée !


Tout d'abord, je dois parler du titre Le souffle du diable : j'ignorais complètement qu'il s'agissait d'une drogue appelée aussi la "drogue des voleurs".
J'ignorais encore plus les effets qu'elle produisait chez l'être humain : hallucinations, amnésies, pertes de connaissances,...

Je n'ai donc pas compris, de suite, les symptômes que la victime de l'histoire ressentaient.
Je vous rassure cela ne m'a empêché de comprendre ce roman policier. 

Maja Nielsen est retrouvée morte un matin dans un parc. Tout laisse penser qu'elle s'est suicidée
Cette thèse est d'autant plus plausible que tout son entourage s'accorde à dire que son comportement a changé du tout au tout. 
Elle devenait déprimée. Elle délirait de temps en temps et semblait même se scarifier. 

Mais peu de temps après, une autre jeune femme est retrouvée morte. Elle s'est fait renverser par une voiture et cette fois la piste criminelle est plus qu'envisagée.

Les deux victimes se connaissaient pendant leur enfance : elles faisaient même parties d'un même club hippique. 

L'intuition du commissaire Daniel Trokic et de son équipe est-elle bonne ? Les deux affaires sont-elles liées ? 

Comme je l'ai dit, je ressors un peu mitigée de ma lecture. Une des victimes est beaucoup plus mise en avant que l'autre et, du coup, j'ai eu l'impression qu'une seule partie de l'enquête comptait vraiment. 
Ajoutez à cela, une enquête personnelle du commissaire qui m'a "sorti" du roman policier et vous comprendrez que j'ai une légère déception concernant cette lecture.

J'ai l'impression que l'auteure a mis beaucoup d'ingrédients : vie personnelle du commissariats, interrogatoires, rebondissements, modes opératoires du meurtrier modernes mais qu'au final la mayonnaise n'a pas tout à fait pris.

Ce n'est pas un mauvais roman loin de là mais il m'a manqué quelque chose pour que je puisse réellement l'apprécier. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11