Confessions d'un gang de filles


Joyce Carol Oates


Livre de poche / photo de couverture


4e de couverture :

Un quartier populaire d'une petite ville de l'Etat de New-York dans les années 1950. Cinq lycéennes, pour survivre et se venger des humiliations qu'elles ont subies, concluent un pacte, à la vie, à la mort : elles seront le gang Foxfire.
La haine, et surtout celle des hommes, va les entraîner dans une impitoyable équipée sauvage. 


Mon avis :


En commençant ce roman (après avoir lu le résumé sur la quatrième de couverture), je n'avais qu'une crainte que Joyce Carol Oates n'édulcore les actions de ce gang pour en faire une histoire de filles gentilles et victimes de la société.
Ce n'est pas le cas. Joyce Carol Oates raconte les actions sans les condamner et sans les justifier, ce qui est très plaisant pour nous lecteurs. 
L'histoire se déroule dans l'Amérique des années 50 et j'ai beaucoup aimé me plonger dans cette période. 

Dans ce livre, il y a, à la fois, la violence de ces filles et de la société mais aussi une certaine tendresse dans cette amitié qui perdure malgré tout. Dans cette fidélité et cette loyauté qu'elles éprouvent pour leur gang. 

Joyce Carol Oates nous donne vraiment l'ambiance de l'intérieur d'une manière très convaincante. On plonge dans le passé de ces filles, dans leurs pensées, dans leurs hésitations, dans leur désir de vengeance. 
J'ai beaucoup aimé ce livre et, encore une fois, le style de cette auteure est un véritable enchantement.


Commentaires

  1. Un sujet que je trouve vraiment très intéressant. Ca fait longtemps que je n'ai pas lu ce genre de romans mais ça m'interesse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça reste un roman et non un documentaire et c'est ce que je trouve intéressant dans ce livre. Il y a eu un film tiré du roman que je n'ai pas (encore) vu.

      Supprimer
    2. j'ai lu un peu des deux documentaires et romans. Ah je regarderai pour le film !

      Supprimer
  2. Oh, je veux ! Les gangs de filles ne sont pas souvent mis en avant et leurs motivations encore moins. J'aimerai bien voir le film aussi.

    RépondreSupprimer
  3. C'est très vrai, c'était agréable de lire un livre sur un tel sujet surtout dans l'Amérique des années 50.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai lu ce livre il y a quelques années et j'ai adoré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup apprécié cette lecture moi aussi. Les personnages ne sont ni noirs ni blanc et Oates ne les juge jamais.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Pass sanitaire et Bibliothèques : Pourquoi je suis en colère

Les tours de Barchester