Adolphe


Constant


Photo de couverture


4e de couverture :


Unique roman achevé de Benjamin Constant, Adophe (1816) raconte l'inexorable décomposition d'une relation amoureuse : sommé de quitter Ellénore au nom de de la carrière à laquelle on le destine, le narrateur ne parvient pas plus à rompre qu'à aimer. Les intermittences de ce cœur indécis précipiteront la catastrophe finale. Mais dans cette tragédie de l'impuissante, l'amante délaissée ne sera pas la seule victime. Car Adolphe est aussi le récit d'une impossible révolte : celle d'un homme broyé par la société.
Chef d'oeuvre du roman d'analyse selon certains, témoignage sur le bouleversement des vies sous le Directoire et l'Empire pour d'autres, ce roman est d'abord, comme la suggère Constant, une fable poignante sur notre condition, une "histoire vraie de la misère du cœur humain".


Mon avis :


Je ne savais à quoi m'attendre en lisant Adolphe. Ou plutôt si, je m'attendais à une grande histoire d'amour.
C'est un classique, bien sûr. J'en avais entendu parler mais je ne m'attendais absolument pas à cette histoire.

Pour résumer en quelques mots le début : Adolphe, promis à une grande et brillante carrière, séduit plus par jeu et par orgueil que par véritable amour, Ellénore, la maîtresse d'un comte et mère de deux enfants.
Trop jeune pour comprendre que les sentiments d'Ellénore ne vont qu'augmenter et que sa passion va la dévorer, incapable de rompre avec elle mais aussi de lui mentir afin de la rendre heureuse, Adolphe va provoquer leur ruine.

C'est un formidable roman sur une histoire tragique. Adolphe est un personnage tiraillé entre ses devoirs et sa moralité. D'autant plus tiraillé que c'est un homme intelligent qui sait parfaitement ce qu'il a fait, ce qu'il doit faire mais ne parvient pas à se détacher complètement d'Ellénore. 
Ellénore est le personnage tragique par excellence. Grande amoureuse. Trop passionnée.

La relation amoureuse est parfaitement disséquée. Les dialogues sonnent justes. 

J'ai adoré cette lecture. Pleine de surprises pour moi. Avec un héros pas antipathique malgré la situation. Ni irréprochable.
On sent que la situation est sans issue. Et la fin semble inexorable et nous offre un dénouement assez inattendu. Et une autre vision de l'histoire. 

Que dire d'autre ? Mis à part que c'est un chef d'oeuvre ?



Commentaires

  1. Je ne connaissais pas mais ça donne envie de découvrir le personnage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup aimé. Adolphe n'est pas un "grand héros romantique" mais l'histoire m'a touchée. Et je trouve que Benjamin Constant a bien retranscrit les divers sentiments et émotions des passions amoureuses. Même les disputes entre ce couple sonnent justes !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11