La fin du monde a du retard


J. M. Erre


Photo de couverture / Avis / Blog / 9782283027318



4e de couverture :


Construit sous la forme d'une course poursuite, La fin du monde a du retard met en scène Alice et Julius, deux amnésiques qui s'évadent de la clinique psychiatrique où ils sont traités. 
En effet, Julius s'est donné pour mission de déjouer un terrible complot qui menace l'humanité. Poursuivis par la police, par des journalistes et par de mystérieux personnages de l'ombre, ils iront de péripéties en rebondissements jusqu'à l'incroyable révélation finale. 

Comme dans chacun de ses romans, J. M. Erre joue avec les codes d'un univers de la culture populaire (le cinéma bis dans Série Z ou le roman policier dans Le Mystère Sherlock). 
Dans La fin du monde a du retard, ce sont les thrillers ésotériques à la Da Vinci Code qui servent de terrain de jeu. 

En s'interrogeant de façon décalée sur la manière dont chacun construit ses certitudes, La fin du monde a du retard se veut avant tout un récit joyeux sur ce qui fait à la fois le malheur et la grandeur de l'être humain : sa capacité à se raconter des histoires. 

J. M. Erre est professeur à Sète. Il est l'auteur, entre autres romans de Prenez-soin du chien (2006). Son dernier roman, Le Mystère Sherlock (Buchet/Chastel, 2012), a été remarqué par la critique et le public. 



Mon avis :

Toujours le même avis depuis Série Z


Résumé des épisodes précédents :
  • Série Z : J'ai adoré ma rencontre avec J.M. Erre et son roman délicieusement loufoque
  • Le mystère Sherlock : Toujours autant aimé et j'ai apprécié le fait qu'il y ait une véritable enquête policière sous l'humour et l'univers déjanté de J. M. Erre
Et maintenant : La fin du monde a du retard 
Et bien, j'aime toujours autant cet auteur !

Cette fois, nous plongeons avec Julius et Alice qui essaient de déjouer un complot mis en place depuis des millénaires (rien que ça).

Julius, amnésique, ne se souvient que d'une chose : il a découvert une société secrète qui est à l'origine de tous les complots qui fleurissent sur internet et autres,...
Et Julius pense même que tous ces faux complots diffusés par cette société (Mickael Jackson serait toujours vivant ou encore Lady Di aurait été tué par les services secrets de la reine) n'auraient en réalité qu'une mission : discréditer toutes les personnes amatrices de complots pour masquer leurs réelles activités et le seul véritable complot existant.

Vous trouvez ça compliqué ? 
Pas Julius !
Qui nous explique que des films comme Men in black décrivent la vérité et que la société secrète autorise / est à l'origine de ça, car comme grâce à de tels films personne ne s'imaginera que cela puisse réellement exister. 
Ce n'est qu'un film n'est-ce pas ? Et tout le monde sait que la fiction n'est pas la réalité.

Ajouter à cette intrigue rocambolesque un personne féminin ne ressentant aucune émotion et à l'origine d'un mariage catastrophe.
Et quand je dis catastrophe, je n'en rajoute pas : Alice, le jour de son mariage a provoqué sans le vouloir la mort de tous ses proches en les faisant exploser : lumières qui s'éteignent, vérification des plombs, allumette pour voir et fuite de gaz >> je ne vous fais pas de dessin. Alice est la seule rescapée de ce mariage dont elle a gardé une grosse amnésie et le handicap de ne plus avoir aucune émotion.

Et le résultat est un roman très drôle, toujours aussi farfelu et qui, en plus, tient la route.
Nous allons de découvertes en découvertes, de complots en complots plus compliqués et j'avoue que la fin m'a réellement surprise : j'ai tout simplement adoré cette histoire.

Une chose est sûre : je n'en ai pas fini avec J.M. Erre et je vais continuer la découverte de cet auteur.

Commentaires

  1. Je ne connaissais pas mais c'est rigolo de savoir qu'il est de Sète parce que c'est juste à côté de chez moi. En tout cas il a l'air très sympa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est vrai :p ? Raison de plus pour le lire alors.

      Supprimer
  2. Ah c'est super d'adorer un auteur ainsi. J'ai le mystère Sherlock dans mes étagères =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai découvert cette année et j'ai avalé ses romans. Il me fait beaucoup rire. J'avais beaucoup aimé Le mystère Sherlock, j'espère que tu aimeras aussi !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire