Articles

Dans la rue où vit celle que j'aime

Image
Mary Higgins Clark
Un peu décevant !
Me voilà de retour avec un roman de Mary Higgins Clark. Vous savez certainement maintenant que je suis souvent très déçue par mes lectures de cette auteure et que je lui fais souvent les mêmes reproches. Je préfère vous prévenir : cette chronique ne dérogera pas à cette règle.
Mais parlons de l'histoire : En 1891, trois jeunes filles ont disparu mystérieusement à Spring lake. Un personnage mystérieux nous dit dans le premier chapitre qu'il a trouvé des carnets où le meurtrier de ces jeunes femmes révélaient son crime tout en présentant au monde un visage respectable. Ce personnage mystérieux a bien l'intention de faire comme l'auteur de ces carnets et de tuer trois femmes.
C'est dans ce contexte qu'Emily Graham s'est décidée à acheter une grande maison où sa famille avait vécu il y a longtemps. D'ailleurs son arrière grande-tante est l'une des trois jeunes femmes disparues en 1891. De plus, Emily qui était déjà traquée à …

Top ten tuesday : Les 10 conseils que vous donneriez à de nouveaux blogueurs

Image
Cela faisait quelques temps que je n'avais pas participé au Top Ten tuesday. Ce rendez-vous hebdomadaire est toujours proposé par Frogzine ! Et cette semaine le thème est : les 10 conseils que vous donneriez à de nouveaux blogueurs !

1. Visiter les autres blogs
Élémentaire mon cher Watson ! Il y a des tas de choses à apprendre en regardant ce qui se fait sur les autres blogs. Et, c'est un bon moyen pour découvrir des blogs et des personnes sympathiques.
2. Ne pas se mettre de pression

On ne peut pas publier d'articles pendant plusieurs jours ? Pas grave. Écrire des chroniques, ça doit rester un passe-temps pas une contrainte !


3. Ne pas publier tous ces articles d'un coup  !

Une chose que je faisais lorsque j'ai commencé ce blog. Si j'écrivais deux articles, je les publiais dans la foulée. Pas forcément une bonne idée !
Maintenant, j'écris des articles lorsque j'ai le temps (et l'envie) et j'essaie d'en oublier quatre par semaine (le lundi, mercredi, …

Eragon : L'héritage [Tome IV]

Image
Christopher Paolini

Bof !
J'ai choisi de lire, enfin, le dernier tome de la saga Eragon pour plusieurs raisons. Je me suis, tout d'abord, rappelé de cette série fantasy lorsque j'ai parlé des personnages littéraires les plus agaçants (oui, désolé, Eragon m'a toujours agacé) et, ensuite, j'ai vu sur le blog de Melliane que Christopher Paolini allait écrire un autre roman.
Je me suis, donc, dit qu'il serait temps de lire la fin de cette saga. J'ai emprunté ce livre à ma bibliothèque municipale et je n'ai pas pris le temps de relire les trois tomes précédents car je sais que je trouvais (déjà à l'époque) beaucoup de longueurs dans cette saga.

J'ajoute que la lecture des tomes précédents remontent à un peu plus de 10 ans et comme vous pouvez vous l'imaginer je n'avais pas tout en mémoire lorsque j'ai commencé le quatrième tome. Il y a une petit résumé au début du livre mais Christopher Paolini lui ne prend pas la peine de réexpliquer aux lect…

Ma vie de lectrice en Gif : quand je prête un livre...

Image
C'est reparti pour cette petite chronique.
Cette fois, voici mes états d'âme lorsque je prête un livre.
Pour commencer, comment je vois la personne qui me demande de lui prêter un livre :

Quand quelqu'un me demande si je peux lui prêter un livre :

Quand je fais semblant de ne pas retrouver un livre pour ne pas le prêter :

Quand on insiste (lourdement) pour que je prête un livre :

Quand je finis par céder et prêter ce livre :


Quand j'attends qu'on me rende mon livre :

Quand je vois la personne manger à côté du livre que je lui ai prêté :


Quand on me rend (enfin) mon livre :


Quand on me rend mon livre et qu'il est abimé :

Quand on me dit qu'on a adoré le livre que j'ai prêté :

Et vous ? Aimez-vous prêter vos livres ?

Des vents contraires

Image
Olivier Adam

Un livre d'une grande douceur !
Cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu de romans d'Olivier Adam mais j'entends et lis toujours régulièrement des critiques élogieuses sur cet auteur. Un peu par hasard, j'ai choisi d'emprunter : Des vents contraires sans lire le résumé.
Le début du roman fait penser à d'autres livres d'Olivier Adam. Le personnage principal, Paul, a décidé de déménager pour repartir vers sa famille. Paul a deux enfants et la petite dernière Manon a bien dû mal à accepter ce déménagement. Elle dit une chose à son père : si ils partent, jamais sa maman ne pourra les retrouver.
Car, il y a une grande absente dans ce roman : la mère des enfants, l'épouse de Paul : Sarah.
Paul sait une seule chose : Sarah est partie et n'est jamais revenue. Il en a fait des recherches, il a signalé sa disparition et il a questionné la famille de Sarah. Quasiment tous pensent que Sarah est partie avec un autre parce qu'elle en avait a…

Chroniques minières du Mexique

Image
Jean Dupont



Mitigée !
J'ai reçu ce livre de la part de la maison d'édition Librinova. Je les remercie pour leur confiance.
Dans ce roman, nous faisons connaissance avec un ingénieur français en mauvaise posture. il vient de se recevoir une balle au Mexique. Pour comprendre pourquoi cet ingénieur vient de se faire tirer dessus et ce qu'il fait au Mexique, il faut revenir trois ans en arrière.
Car il y a trois ans, notre ingénieur en avait assez de Paris ! C'est pourquoi, il décida de quitter la France pour se lancer à la conquête du secteur minier mexicain. Pour lui, c'est un sacré changement. Il comprend très vite qu'il va devoir s'adapter à ce pays surtout qu'il va vite être aux prises avec les mafieux mexicains.
En lisant ce résumé, je pense que vous comprendrez vite où Jean Dupont nous emmène dans ce roman. Nous sommes en plein cœur d'un cercle mafieux où règne la violence et le pouvoir de l'argent. Le personnage principal comprend et connait les rè…

La tectonique des plaques

Image
Margaux Motin

Les tribulations d'une trentenaire !
Cela fait très longtemps que j'avais envie de découvrir une bande dessinée de Margaux Motin. J'ai beaucoup aimé me travail qu'elle a fourni pour les illustrations de Persuasion et d'Orgueil et préjugés. Pour ces deux livres, j'ai trouvé que ses illustrations étaient très drôles et représentaient bien l'ironie de Jane Austen.
Dans cette bande dessinée, nulle question de Jane Austen.  Margaux Motin se met en scène en tant que jeune mère célibataire jonglant entre son envie de faire pour le mieux pour sa fille, son envie de vivre sa vie telle qu'elle l'entend et son travail très accaparant. J'ai trouvé que nous pouvions tous nous retrouver dans les illustrations de Margaux Motin.


Margaux montre dans cette planche la différence entre ce qu'elle pense et ce qu'elle dit. J'aime beaucoup cette planche où l'auteur se dédouble pour mieux nous montrer son ressenti. J'ai trouvé cela vraiment tr…