Le temps est assassin


Michel Bussi


Photo de couverture Avis Blog Presses de la cité Pocket Roman policier ISBN 978-2-258-13670-0



4e de couverture :


Été 1989. La Corse, presqu'île de la Revellata, entre mer et montagne. Sur cette route de corniche, au-dessus d'un ravin de vingt mètres, une voiture roule trop vite et bascule dans le vide. Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère sont morts sous yeux. 

Été 2016. Clotilde revient pour la première fois sur les lieux du drame, accompagnée de son mari et de sa fille adolescente. Elle veut profiter de ces vacances pour exorciser le passé. C'est au camping dans lequel elle a vécu son dernier été avec ses parents que l'attend une lettre... de sa mère. Vivante ?


Mon avis :

Passionnant mais...


Comme à chaque fois que je lis un roman policier de Michel Bussi, je n'ai pas réussi à le lâcher !

L'intrigue, il faut le dire, est passionnante.
Clotilde revient sur les traces du drame qui a coûté la vie à ses parents et son frère aîné. Un drame qui a laissé des traces dans toute la belle région de Corse puisque son grand-père est un peu le patriarche de son village. Une figure respectée et qui fait peur

Dans ce roman, nous entendons les deux voix de Clotilde et c'est véritablement la bonne idée du roman.
Nous avons la Clotilde actuelle de 2016, mère d'une adolescente et l'épouse qui voit son mariage avec Frank battre de l'aile.
Et nous avons la Clotilde de 1989 que nous retrouvons grâce au journal intime qu'elle a écrit pendant les deux semaines précédant le drame et qu'elle a perdu le jour même de ce drame. Le journal d'une adolescente de 15 ans forcément révoltée et qui porte un regard acide sur le couple que forme ses parents et les adolescents qui l'entourent.
J'ai adoré ce journal. J'ai adoré vivre la fin fin des années 80 à travers les yeux de cette jeune fille et j'ai trouvé que Michel Bussi avait parfaitement réussi à se mettre dans la peau de cette adolescente un peu perdue.

Et, je dois vous avouer que j'ai de loin préféré la Clotilde adolescente à la Clotilde actuelle.
J'ai trouvé que la Clotilde actuelle s'enfermait un peu trop dans son rôle de victime d'un accident ayant eu lieu 27 ans plus tôt sans chercher ni à comprendre son époux, ni même sa fille.
A la rigueur, on n'a l'impression que la Clotilde adolescente avait plus de jugeote et de recul sur elle-même que la Clotilde actuelle.
Ce que j'ai trouvé forcément dérangeant dans ma lecture !

Comme je l'ai dit, je n'ai pas lâché ce livre parce que je voulais connaitre le fin mot de l'histoire mais en le refermant je dois bien m'avouer que je ne me suis attachée à aucun personnage !
Le mari caricatural, l'amant qui m'a semblé superficiel et superflu, le grand-père, les policiers, les suspects, ou Clotilde je dois dire que chacun aurait pu mourir/être tué à n'importe quel moment sans que cela m'émeuve.

L'intrigue est comme je l'ai dit assez bien mené : on ne voit pas comment la mère de Clotilde aurait pu survivre et on se demande si quelqu'un joue avec ses nerfs ou si on lui a caché quelque chose.
Mais voilà...
Je n'ai pas crû à la fin.
Surprenant mais improbable.
Rien n'explique que les personnages auraient pu agir ainsi. C'est trop gros !

Une petite déception pour ce Michel Bussi !

Et si vous voulez retrouver d'autres chroniques des romans de Michel Bussi :



Commentaires

  1. Mince un peu dommage. Je viens de lire mon premier Bussi "Sang Famille". J'ai bien aimé. Je suis assez curieuse de lire un autre de ses romans

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu déçue par la fin oui. J'avais vu que tu allais lire "Sang famille" : je ne l'ai pas lu, j'ai hâte d'avoir ton avis plus détaillé dessus.

      Supprimer
  2. Dommage ! De cet auteur je n'ai lu que "un avion sans elle" qui m'avait totalement embarqué et que j'ai fini sur une soirée. Pour une prochaine lecture je prévoit plutôt "n'oublier jamais" qui, me semble-t-il, t'avait beaucoup plu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui N'oublier jamais m'avait beaucoup plu ! Et même ici j'ai eu dû mal à lâcher le roman mais malheureusement les personnages ne sont pas du tout attachant et la fin est vraiment trop tirée par les cheveux aussi. Une petite déception qui ne m'empêchera pas de relire Michel Bussi :p

      Supprimer

Enregistrer un commentaire