Été


Edith Wharton


Photo de couverture Blog Avis ISBN 2-7071-4899-7


4e de couverture :


La jeune Charity, recueillie enfant par un avocat du petit village de North Dormer, en Nouvelle-Angleterre, s'est résignée à une vie étriquée, au pied des montagnes, rythmée par les heures qu'elle passe à dépoussiérer et ordonner la minuscule bibliothèque municipale. 
Un jour d'été, elle voit apparaître dans ce bout du monde un jeune architecte, Lucius Harney, venu dessiner des croquis d'habitats traditionnels de la région. Très vite, elle s'éprend de lui... Admirablement construit, ce court roman des espoirs et des cruautés de l'amour est également une description impitoyable de l'oppression exercée par la "normalité" sociale contre les aspirations de l'individu. 

Été, quoique fort chaste, traite avec franchise de la sexualité féminine, vue comme force vitale puissante. Un roman très en avance sur son temps qui, lorsqu'il fut publié en 1917, créa un véritable scandale. On alla jusqu'à le comparer à Madame Bovary, qui était précisément le livre préféré d'Edith Wharton.


Mon avis :

Un très beau portrait de femme et d'époque !


Dans ce court roman, Edith Wharton m'a beaucoup fait penser à Thomas Hardy.
Ce qui est un très joli compliment de ma part.

Edith Wharton nous dresse donc le portrait de Charity, enfant abandonné qui vit chez son tuteur.
Bien sûr, quand elle grandit, Charity devient une jolie jeune femme et trouve un emploi dans une bibliothèque où personne ne vient. Pas très intéressée par les livres, Charity veut surtout mettre suffisamment d'argent de côté pour partir loin de son tuteur.
Aussi lorsque celui-ci la demande en mariage, elle lui rit au nez.
Et elle se moque d'autant plus que lui qu'elle vient de rencontrer un séduisant jeune homme en la personne de Lucius Harney.

Lucius Harney a toutes les qualités et Charity se serait certainement laissée séduire si il en avait moitié moins. 
Et Lucius tombe lui aussi sous charme sans jamais la demander en mariage, évidemment.

Evidemment car Edith Wharton veut nous faire le portrait d'une jeune femme de son époque et des conséquences irréversibles que peuvent avoir des comportements compromettants chez les femmes.

Toute en pudeur, Edith Wharton nous dresse un joli portrait d'une femme de son époque, de ses rêves, ainsi que de ses choix bons ou mauvais.
Je ne veux bien sûr par dévoiler l'intrigue dans son entierté mais j'ai trouvé ce portrait empreint de mélancolie, de beauté et de douceur.
J'ai trouvé que tous les mots de l'auteure sonnaient juste.

Que dire de plus ?
J'ai adoré ce roman et je le recommande vraiment surtout si vous aimez Thomas Hardy, Elisabeth Gaskell ou même Jane Austen.
C'est un véritable coup de cœur pour moi car j'ai l'impression que c'est non seulement un magnifique roman mais aussi un véritable témoignage de son époque et surtout des mœurs de cette époque.

Commentaires

  1. Je pense que cette lecture me plairait vraiment. Hop, dans ma wish list :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'elle te plaira autant qu'à moi .! Si tu aimes cette époque, fonce : c'est un très beau portrait de femme. Et la représentation de cette époque.

      Supprimer
  2. oh super ça un coup de coeur ! Je ne connaissais pas le livre mais je crois que je connais l'auteure. Ca donne envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D’Édith Wharton, j'aime beaucoup Chez les heureux du monde. Ses livres sont souvent durs / tragiques mais montrent cette époque avec beaucoup de justesse.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire