Les petites ironies de la vie


Thomas Hardy



Gallimard L'imaginaire ISBN 2-07-076117-7 Photo de couverture Avis Blog H. Boivin Diane de Margerie Traducteurs


4e de couverture :


Avec ces neuf récits à la saveur douce-amère, Thomas Hardy, l'auteur de Tess d'Urberville et de Jude l'Obscur, explore les relations de couple, ses secrets et ses pièges
Il fait l'inventaire des déceptions, des cruautés et des quelques plaisirs, l'inventaire des ironies de quelques petites vies.


Mon avis :

De très jolies nouvelles !


J'ai parlé plusieurs fois de Thomas Hardy sur ce blog que cela soit pour les deux courtes nouvelles comprenant Les intrus de la maison haute et son superbe roman Les yeux bleus.

Je me répète et radote mais même si je ne les ai pas (encore) chroniqué j'avais adoré Jude l'obscure et Tess d'Uberville : deux romans d'une beauté et d'une tragédie rares que j'avais énormément apprécié.

Dans ce recueil de neuf nouvelles, j'ai trouvé que Thomas Hardy se montrait un peu moins désespéré que de coutume
Encore une fois, il nous conte l'histoire de neuf destins qui justement subissent un peu leur propre sort mais Thomas Hardy cette fois met un peu de distance entre ces personnages et le lecteur. 
A la fin de ces nouvelles, il fait souvent un saut dans le temps montrant la fin de ces personnages et l'entière destinée qu'ils ont rencontré et c'est quelque chose que j'ai beaucoup aimé.
J'ai l'impression qu'en écrivant ces nouvelles, Thomas Hardy voulait nous donner une morale toujours aussi moderne : la vie est peu de chose, profitez-en. En d'autres termes, Vivez et ne subissez pas la vie.
Thomas Hardy est un auteur qui veut nous montrer qu'il faut passer outre les conventions sociales et la bien-bien-pensance

Je vais parler de mes nouvelles préférées de ce recueil :
  • Le veto du fils : Une jeune femme se marie très jeune à un pasteur plus âgé avec lequel elle aura un fils. Lorsque le pasteur meurt, cette jeune femme retrouvera l'amour mais un amour platonique car son fils refusera toujours de la voir se marier à un autre.
  • La tournée : Une jeune femme belle et analphabète trouve l'amour auprès d'un jeune homme. Celui-ci pense d'abord s'amuser avec cette jeune femme mais se retrouve charmé par les lettres que la jeune femme lui envoie. Qui écrit ses lettres me direz-vous ? Nulle autre que la dame mariée qui l'emploie comme domestique. Alors de qui est amoureux ce jeune homme ? De la jeune femme belle et spontanée qui n'ose pas lui dire qu'elle ne sait ni lire ni écrire ou de la dame mariée avec qui il ne sait pas qu'il correspond régulièrement.
  • Une femme d'imagination : Une jeune femme mariée tombe amoureuse d'un poète qu'elle ne connait que par ses écrits et qu'elle n'a jamais rencontré.
Comme vous le voyez, il s'agit surtout de destins de femmes dans ce recueils. Des destins tragiques qui disent beaucoup sur la société dans laquelle Thomas Hardy a évolué.

Ce recueil de nouvelles est un véritable coup de cœur pour moi !

Commentaires

  1. Oh super ! J'ai toujours un peu peur avec les recueils parce que les nouvelles et moi c'est toujours un peu délicat mais c'est super que celles ci aient été à la hauteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai un peu le même problème avec la peur que seulement certaines en valent la peine ou de rester sur ma fin. Ici ce n'est vraiment pas le cas. Thomas Hardy a un don pour dresser des portraits de femmes et de destin en quelques pages.

      Supprimer
  2. Je n'ai pas lu celui-ci, il faudrait que je répare ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est très bon. Si tu aimes Thomas Hardy, n'hésite pas/

      Supprimer
  3. Je t'avoue que je suis toujours hésitante avec les recueils de nouvelles. Mais je le note, tu me rends curieuse =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est toujours le cas pour moi aussi mais ici je ne suis pas restée sur ma faim.

      Supprimer
  4. Rhooo, je n'ai pas lu ces nouvelles de Thomas HArdy! A vrai dire, j'ignorais même leur existence, il va falloir que je me les procurer, et vite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'elles te plairont autant qu'à moi : je les trouve superbes.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire