Tante mame


Patrick Dennis



Photo de couverture Classique J'ai lu Flammarion Avis Blog Charles Dantzig ISBN 978-2-0812-4067-4 Alain Defossé



4e de couverture :


Tante Mame est une femme imprévisible, émancipée, et fantasque dont la vie est régie par un principe intangible : la liberté. 
Lorsqu'elle recueille son neveu Patrick, jeune orphelin, ce n'est pas pour l'entretenir dans les convenances ni les conventions, mais pour l'initier à une existence exubérante, pleine de passions cocasses et d'humour, lui donnant ainsi une leçon pour la vie: ne jamais céder au découragement. 

Hilarant de la première à la dernière page, Tante Mame est un étincelant témoignage de l'humour anglo-saxon, nourri de dérision, d'ironie, de fougue, et le lecteur gardera pour seule nostalgie de n'avoir pas eu, lui aussi, une Tante Marne dans sa vie. 
Roman culte, Tante Mame, dont le personnage a d'ailleurs été inspiré par la propre tante de l'auteur, l'excentrique Marion Tanner, se situe dans la plus grande tradition de la comédie américaine.


Mon avis

Pas convaincue !



Tante Mame est un classique de la littérature mais aussi du cinéma et de la scène musicale puisqu'il a été adapté en 1958, peu de temps après sa sortie aux Etats-Unis puisqu'il a été publié en 1955.

Ce roman est fortement inspiré de la propre tante de l'auteur.
Le jeune Patrick perd son père. Sans grande tristesse d'ailleurs parce que Patrick n'a quasiment aucun lien avec son père.
Son père n'est pourtant pas méchant mais il a préféré laisser son éducation à d'autres. Les seuls mots qu'il lui adresse sont : "tais-toi, j'ai mal aux cheveux".

Alors quand son père meurt, Patrick est laissée aux bons soins de sa tante et lorsque celle-ci voit qu'il ne comprend pas tous les mots qu'elle emploie, elle lui dit de noter sur un carnet tous les mots qu'elle prononce et qu'il ne comprend pas.
Autant vous dire que le vocabulaire du jeune Patrick va vite s'enrichir ! Tout comme sa personnalité.

Comment ne pas être pris dans un tourbillon lorsque Tante Mame apparaît. Elle a de drôles d'idées, sait manipuler son monde et est délicieusement perchée.
Ainsi, quand elle doit trouver un emploi dans un magasin de vêtements, elle n'hésitera pas à dire dans la plus grande naïveté à des femmes du monde un peu rondes qu'elles doivent s'habiller rayon grande taille.
De scènes comme celle-ci, le roman en regorge. 
Beaucoup de scènes de ce genre sont très drôles et c'est un reproche que je ferais au livre : c'est plus un recueil de scénettes qu'un véritable roman et je me suis lassée assez vite de ses gaffes et excentricités à répétitions.

Qu'elle soit pauvre ou riche, Tante Mame est un personnage attachant : pas méchante, plutôt trop bienveillante et se mettant sans cesse dans des situations impossibles.
Mais je m'attendais à mieux et à plus drôle.
Je suis donc assez mitigée, une nouvelle fois, de ma lecture. C'est un bon livre mais il me manque ce petit quelque chose pour réellement l'apprécier.

Commentaires

  1. Quand ça fait trop c'est compliqué à force je comprends. Et c'est vrai qu'on s'attend à bien drôle. Je ne connaissais pas celui ci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui cela faisait un peu trop pour moi ! Et je n'ai pas eu l'impression de lire réellement un roman. C'est un peu dommage !

      Supprimer
  2. Ce roman est dans ma PAL depuis un moment. Je l'avais choisi car la 4èeme de couverture m'avait effectivement laissé présager une lecture amusante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est pourquoi je l'ai choisi moi aussi. Je suis un peu déçue mais si tu le lis j'aimerais beaucoup connaitre ton avis dessus.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire