La promo 49


Don Carpenter


Photo de couverture Avis Blog cambourakis éditions Céline Leroy


4e de couverture :


Dans ce portrait de groupe, album teinté d'une mélancolie légère, on suit les trajectoires d'une trentaine de camarades au cours de l'année 1949, épinglés au sortir du lycée, alors qu'ils basculent plus ou moins brutalement vers l'âge adulte. Une poignée de jeunes gens aux caractères disparates, aux aspirations souvent contrariées et aux désirs universels. 
A Portland, Oregon, la vie s'égrène - Noël, une partie de poker, des jalousies, les quatre cents coups, un bal, un examen raté, une virée à Seaside, la station balnéaire toute proche. 
On se lance des défis idiots ou intimes, on rêve d'une fille, de popularité, d'avenir. Puis la nécessité, les évènements, les accidents, et rien ne sera plus pareil... 


Don Carpenter avait dix-huit ans en 1949 à travers ces vingt-quatre instantanés, il porte sur sa génération un regard empathique et lucide et restitue, avec une remarquable économie de moyens, la grâce précaire de la jeunesse.


Mon avis :

 

Un joli instantané !


Ce n'est pas vraiment un roman, pas vraiment une nouvelle.
Je ne sais pas vraiment ce qu'est ce livre mais je sais que j'ai passé un bon moment avec cette histoire.

Don Carpenter raconte la vie d'un groupe d'étudiants pendant l'été 49. Chacun a ses rêves, chacun a ses soucis et chacun aura une trajectoire différente.
En quelques pages, en quelques mots, Don Carpenter montre les choix que ces étudiants doivent faire, les défis auquels ils devront faire face et toutes les choses imprévues qu'ils subissent.

J'ai beaucoup aimé ces quelques pages où Don Carpenter relate les possibles trajectoires que chacun peut emprunter et celles qu'ils emprunteront.
Il nous montre qu'un choix peut tout faire basculer.
Et même que tout peut basculer d'un moment à un autre.

C'est comme si il nous donnait sa propre philosophie de vie à travers ces quelques pages.
Cette histoire montre également les mœurs de cette époque et la bien-pensance américaine.

Et moi qui ne connaissais pas Don Carpenter, j'ai découvert une écriture fluide et légère. Un portraitiste de talent. 
Des personnages qui sonnent justes tout comme les situations. Une ambiance bien retransmise.

 Une très jolie histoire à découvrir !

Commentaires

  1. tant que tu as passé un bon moment je crois que c'est le principal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je l'ai lu d'un traite car il est très court mais j'ai passé un bon moment en le lisant.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire