La mort a ses raisons


Sophie Hannah


Photo de couverture Blog Avis ISBN 978-2-70244642-3


4e de couverture :


Hercule Poirot et l'inspecteur Catchpool n'ont jamais rencontré lady Athelinda Playford. C'est donc empreints de curiosité qu'ils se rendent dans le comté de Cork pour prendre part à une réception organisée par cette dernière en son domaine de Clonakilty. Aucun d'eux ne sait pourquoi il a été invité.

Mais lors du dîner et à la surprise générale, lady Playford annonce avoir modifié les clauses de son testament : elle a décidé de déshériter ses deux enfants en faveur de son secrétaire qui n a plus que quelques semaines à vivre.

Poirot et Catchpool comprennent alors que leur invitation n'est pas le fruit du hasard et que lady Playford craint de voir un meurtre se perpétuer sous son toit. Mais pourquoi, dans ce cas, provoquer ainsi son assemblée et qui plus est, en la présence d'un éventuel meurtrier ?

Le crime est commis et ce, malgré les efforts déployés par Hercule Poirot pour l'empêcher. Mais la mort a ses raisons que notre détective ignore. Pour le moment...

Mon avis :

Un Hercule Poirot en dessous de la moyenne !


Après la lecture de Meurtres en majuscules, je me suis replongée dans le Hercule Poirot de Sophie Hannah.
La seule auteure à qui les héritiers de Agatha Christie ont accepté de lui donner carte blanche pour reprendre le personnage de Hercule Poirot.

Si le premier tome de Hercule Poirot avec Sophie Hannah aux commandes m'avait paru prometteur, lcelui-ci m'a laissé un peu plus dubitative.
Au début, j'ai été agréablement surprise de retrouver l'inspecteur Catchpool que j'avais beaucoup aimé précédemment, mais, dans celui-ci j'ai trouvé que reprendre ce personnage n'était pas forcément judicieux.

J'ai trouvé que Hercule Poirot était aussi assez maltraité dans ce roman. Je sais qu'Agatha Christie a souvent dit en avoir assez de son fameux détective belge et qu'au fil de ces aventures, il devenait moins présent et plus présomptueux mais ici je l'ai trouvé par moment grotesque.
Tout comme les dialogues que j'ai trouvé par moment faux. D'ailleurs c'est lors de la révélation finale que ce côté grotesque d'Hercule Poirot associé aux dialogues insipides m'ont le plus déplu ! Mais j'y reviendrais à la fin de ma chronique.

Car pourtant, il y a du bon dans ce roman : la victime d'abord. J'ai trouvé son histoire intéressante et troublante.
Le huis-clos que Sophie Hannah a instauré dès le début m'a plutôt charmé : une victime dans une vieille demeure et chaque personnage est un potentiel coupable. Les meilleurs Agatha Christie reprennent cet élément.
Mais, pourquoi avoir mis autant de personnages si ce n'est que pour en développer quatre ou cinq en tout? Et encore deux sont tellement développés que le coupable est simplement évident.
Son histoire prend tellement de place qu'elle en écrase toutes les autres histoires.
L'histoire en elle-même est plutôt agréable à suivre et même si j'avais deviné la plupart des éléments j'avais très envie de connaitre la fin. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

Et donc, cela nous amène à la "révélation" du coupable et là encore Sophie Hannah reprend un des élément fondamental des romans policiers d'Agatha Christie : Hercule Poirot les réunit tous et donne les mobiles des uns et des autres.

Et malheureusement, j'ai trouvé que tout cela était assez malhabile.
Hercule Poirot finit maladroitement chaque coupable par "Vous n'avez pas tué ..." et je pense que chaque personnage est bien content de le savoir mais tout cela est surtout très laborieux.

Ce roman m'a donné surtout envie de me replonger dans les romans d'Agatha Christie et de retrouver le vrai Hercule Poirot !
Et pourquoi pas de lire des romans de Sophie Hannah pour voir quel est don propre style car j'imagine qu'elle a un cahier des charges lorsqu'elle reprend ce personnage quasi-mythique et qu'il est difficile pour elle d'être trop audacieuse.

 Une petite déception donc !

Commentaires

  1. J'avais raté ton précédent article sur la reprise du personnage de Poirot par Sophie Hannah. Aussi quand j'ai vu le titre de ta chronique j'ai été assez intriguée : une enquête de Poirot que je ne connaissais pas !
    J'adore le personnage du petit inspecteur belge mais je ne sais pas si j'ai vraiment envie de le découvrir sous une autre plume que celle d'Agatha Christie ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bizarrement j'ai préféré le premier au deuxième. Là je trouve que prendre le personnage de Hercule Poirot n'apportait rien à l'histoire (si ce n'est des lecteurs) et qu'en plus c'était assez malhabile. La fin m'a beaucoup gêné alors qu'avec Agatha Christie, j'adorais quand Hercule Poirot réunissait tout le monde pour désigner le coupable.
      J'ai été aussi surprise qu'elle reprenne l'inspecteur qu'elle avait mis dans le "1er" tome : à la rigueur il aurait mieux valu une histoire seulement avec cet inspecteur et sans Hercule Poirot.

      Supprimer
  2. Mince un peu dommage pour l'évolution du personnage alors

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui assez déçue de ce côté là. J'aurais aimé que Hercule Poirot ne serve pas que de faire-valoir dans cette histoire.

      Supprimer
  3. Je ne savais pas que le personnage d'Hercule Poirot avait été repris par un autre auteur... J'ai un peu de "mal" avec cette démarche, Agatha Christie avait un vrai univers (que j'adorais!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ses héritiers ont donné à Sophie Hannah la possibilité de le reprendre mais je pense qu'elle avait un gros cahier des charges à respecter et malheureusement cela se sent et je n'ai pas retrouvé "mon" Hercule Poirot.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire