Littérature en musique (7)

C'est reparti pour un petite chronique de littérature en musique.
Et c'est encore une fois un poème qui est mis à l'honneur aujourd'hui puisqu'il s'agit de :

Le Dormeur du val

Arthur Rimbaud

C'est un trou de verdure où chante une rivière
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

 

Ce magnifique sonnet a été mis en musique par Yves Montand :

Mais aussi par Jean-Louis Aubert :


Quelle est votre version préférée ?

Commentaires

  1. Celle de Yves Montant !!!
    Merci pour la découverte.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'hésite entre les deux ! Dur de choisir.

      Supprimer
    2. Oui :) Mais qu'est ce que j'aime Yves Montant !!

      Supprimer
  2. Pour ma part, je préfère la version de Jean-Louis Aubert.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime tellement Jean-Louis Aubert moi aussi, ce sont deux grands artistes, j'ai beaucoup de mal à dire ma version préférée !

      Supprimer
  3. oh j'avoue que je ne les connaissais pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ce sont deux jolies découvertes alors !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire