Petit oiseau du ciel


Joyce Carol Oates


Photo de couverture Avis Blog Philippe Rey 9782848762180


4e de couverture :


Quand Zoe Kruller, une jolie serveuse se rêvant chanteuse de country, est découverte brutalement assassinée dans son lit, la police de Sparta vise aussitôt deux suspects : Delray, le mari de Zoe, dont elle est séparée, et son amant de longue date, Eddy Diehl
Mais, aucune preuve ne venant étayer les soupçons et les alibis semblant solides, l'enquête piétine. Les rumeurs qui courent deviennent alors légendes, ravageant au passage l'existence des deux hommes et imprimant un cours étrange à celle de leurs enfants. 
Aaron Kruller et Krista Diehl, adolescents sacrifiés à l'histoire familiale, chacun persuadé que le père de l'autre est l'assassin, conçoivent ainsi peu à peu une redoutable obsession réciproque. L'éloignement et les années n'entameront en rien cet étrange lien, comme en témoigne le récit de leurs souvenirs qu'ils font tour à tour. 

Aussi, lorsque longtemps après le drame ils se rencontrent de nouveau, ils semblent prêts à exorciser les fantômes du passé et à se réconcilier avec leur lourd héritage. 
Mais rien n'est simple pour ces êtres qui oscillent entre violence muette, désir brutal, et peur de l'autre. 

Avec Petit oiseau du ciel, Joyce Carol Oates fait le récit d'une passion romantique et cruelle, sensuelle et destructrice. Dans cet univers brutal, où l'alcool et la drogue font oublier le quotidien, où la dureté est le meilleur des remparts, tous rêvent d'une nouvelle vie, mais est-ce seulement possible ? 
Une histoire captivante, disséquée comme toujours de manière implacable.


Mon avis :

Un superbe roman jusqu'au dénouement (décevant) !


Joyce Carol Oates : J'ai avalé plusieurs de ces romans. Petite sœur, mon amour est pour moi un véritable exercice d'écrivain où Joyce Carol Oates a, bien sûr, excellé ! La forme du roman est un délice. Elle a emprunté la voix du frère de la petite disparue avec une maîtrise merveilleuse. 

Tout ça pour dire que le roman : Petit oiseau du ciel avait tout pour me plaire de nouveau. 

Il nous conte la mort de Zoë Kruller et la vie de deux enfants après cette mort : celle de son fils qui pense qu'elle a été assassiné par l'amant de sa mère et la fille de cette amant qui pense que l'assassin est le mari de Zoë et père de son enfant.

Krista, la fille de l'amant (vous suivez toujours ?) est le personnage que j'ai le plus aimé dans cette histoire. Elle est la seule de sa famille à croire en l'innocence de son père et à ne pas nier son existence. A l'insu de sa mère et de son frère, elle va voir de temps en temps ce père mis au ban de la société que tous croit coupable même si rien n'a été prouvé.
Cette petite jeune fille va grandir avec un lourd poids à porter et son histoire est très émouvante.

J'ai eu plus de mal à accrocher à la partie consacrée à Aaron, le fils de Zoë : trop dur pour moi et trop caricatural surtout. 
On a l'impression que Joyce Carol Oates a coché toutes les cases de son carnet de caricature de gros dur pour le créer (je sais que pour le coup c'est moi qui suis dure avec Joyce Carol Oates) mais bon :
  • Aaron boit >> Fait
  • Aaron est nul à l'école >> Fait
  • Mais il tisse un étrange lien avec professeur qui veut l'aider >>Fait
  • Aaron menace le frère de Krista >> Fait
  • Aaron sauve Krista d'un mauvais pas parce qu'au fond il a bon cœur >> Fait
  • Aaron s'en sort comme il peut >> Fait
  • ...
Vous voyez le problème ?
J'ai l'impression d'avoir déjà vu ce personnages à maintes reprises et Joyce Carol Oates sait tellement écrire de beaux personnages que cela m'a déçu.

Et surtout la fin...
Dans une grossière ficelle, les deux "héros" se rencontrent de nouveau pour connaitre la vérité. Et cette vérité est décevante pour moi. Difficile d'en parler sans dévoiler la fin mais on a l'impression que Joyce Carol Oates n'a pas voulu décevoir le lecteur.

Je dirais donc que c'est un bon livre mais pas forcément un bon Joyce Carol Oates : elle a tellement fait mieux.

Commentaires

  1. Mince c'est dommage du coup pour Aaron... Je pense que j'ai déjà lu quelque chose de l'auteur parce que le nom me dit quelque chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joyce Carol Oates a beaucoup écrit de romans policiers et nouvelles. Si je ne pouvais conseiller qu'un seul roman, ça serait : Petite sœur, mon amour.

      Supprimer
  2. Je le tenterais à l'occasion, mais pas dans l'immédiat je pense.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu déçue par quelques grosses ficelles. Joyce Carol Oates a tellement fait mieux !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire