L'illusion comique


Corneille


Photo de couverture / Blog / Avis / Folio classiques / 978207043096



4e de couverture :


Corneille aurait-il lu Pirandello ? A se laisser prendre à L'illusion comique, à se prêter avec délectation à ces jeux d'ombres, où, dans le miroir d'un magicien dramaturge, le théâtre donne à voir le reflet de lui-même, le double ne semble pas permis : Corneille est bien pirandellien !
Ce qui n'exclut pas qu'on puisse se demander, à le voir mettre en question la représentation par cette distanciation qu'il établit entre le spectacle et son spectateur, s'il ne serait pas un peu brechtien. A moins qu'on se dise qu'à tout prendre, à le regarder jouer avec le réel, changer de lieux et de décors, se complaire aux mirages de l'illusion et au bric-à-brac romanesque, mêler la féerie à la fantaisie et au drame, il pourrait bien être aussi quelque peu shakespearien.


Mon avis :

Un chef d'oeuvre !



De Corneille, j'ai surtout les pièces de théâtres ayant une connotation historique ou très tragique : Le Cid, Horace et Cinna, par exemple.
Cette pièce est vraiment différente mais reste un autre chef d'oeuvre de Corneille.

Nous rencontrons dans cette pièce un magicien qui pour aider un père à retrouver son fils lui montre des jeux d'ombres et lumières.
Le premier acte est un préambule à l'histoire de ce fils que nous voyons se dérouler devant nos yeux ainsi que celui de son père durant les trois actes suivants.
Comédie ? Tragédie ? Les trois actes oscillent entre les deux.

Le dernier acte nous révèle la vérité, le fin mot de l'histoire et nous nous retrouvons dans le rôle du piégé. Et content de l'être.
Que dire de plus ?
C'est une formidable déclaration d'amour au théâtre que nous retrouvons dans cette pièce de théâtre.

Commentaires

  1. J'avais dû le lire pour les cours, il me semble... Pas un livre qui m'a marqué, la plupart des profs que j'ai eu m'ont gâchés les classiques :(
    Il faudra que je retente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux comprendre ça : certains de mes profs aussi n'arrivaient pas du tout à nous transmettre le plaisir en nous faisant lire des classiques. Tellement dommage !!!
      J'ai beaucoup cette pièce de Corneille si tu as l'occasion de la relire n'hésite pas !

      Supprimer
  2. je n'ai pas beaucoup lu de ses pièces mais c'est vrai que je lis maintenant aussi rarement des classiques et quand je le fais c'est très rare que les pièces de théatre y passent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour plaider la cause des pièces de théâtre classique : elles vont très vite à finir. :p
      Plus sérieusement, j'essaie d'en lire de plus en plus et c'est vraiment un plaisir pour moi.
      Si vraiment tu as l'occasion de n'en lire qu'une de Corneille, choisis : Le Cid. C'est un véritable coup de cœur pour moi.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire