Le C.V. de Dieu


Jean-Louis Fournier


Photo de couverture / Avis / Blog / Stock


4e de couverture :


"Le ciel était fini, la Terre était finie, les animaux étaient finis, l'homme était fini. Dieu pensa qu'il était fini aussi, et sombra dans une profonde mélancolie.
Il ne savait à quoi se mettre. Il fit un peu de poterie, pétrit une boule de terre, mais le cœur n'y était plus. Il n'avait plus confiance en lui, il avait perdu la foi. Dieu ne croyait plus en Dieu.
Il lui fallait d'urgence de l'activité, de nouveaux projets, des gros chantiers.
Il décida alors de chercher du travail, et, comme tout un chacun, il rédigea un curriculum vitae."


Mon avis :

Amusant !


En ouvrant ce livre, je m'attendais à lire un véritable curriculum vitae de Dieu où Jean-Louis Fournier nous présenterait un Dieu qui commenterait ironiquement chacune de ces inventions.
Je dois un peu trop prendre les titres au pied de la lettre.

Ce roman nous montre un Dieu qui a décidé de passer un entretien d'embauche (L'entretien d'embauche de Dieu était-il moins vendeur comme titre) dans une entreprise sur Terre et qui rencontre donc pendant une semaine le responsable des ressources humaines de cette entreprise.

Première réaction : Jean-Louis Fournier n'a jamais passé d'entretien d'embauche pour croire que ces entretiens se déroulent pendant une semaine entière?
Deuxième réaction : Ah oui je comprend : c'est un parallèle avec la semaine de création.
Troisième réaction : c'est assez amusant. 

Ce roman est composé donc de cet entretien, de tests psychologiques de Dieu et de la correspondance entre Dieu et le Pape.
Et je dois dire que tout cela est drôle même si j'ai l'impression que Jean-Louis Fournier enfonçait parfois des portes ouvertes : surtout lorsque Dieu doit justifier ses créations,...

J'ai donc passé un assez bon moment avec ce roman mais si vous voulez découvrir Jean-Louis Fournier, je vous conseillerez plutôt : Où on va papa ? et Il n'a jamais tué personne, mon papa. Ces deux ouvrages allient parfaitement l'humour et la tendresse.

Commentaires

  1. Réponses
    1. Oui c'est drôle comme idée mais j'avoue que je m'attendais à un peu mieux dans la réalisation.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire