Du côté de chez Swann


Marcel Proust



Folio / Photo de couverture / Blog / Avis



Pourquoi cette lecture ?


A l'occasion d'articles sur les classiquesAdely m'a proposé de nous lancer dans Marcel Proust et dans le premier tome d'A la recherche du temps perdu : Du côté de chez Swann.
Nous avons décidé que la rentrée de septembre serait parfaite pour faire cette lecture commune et comme vous le voyez en regardant le calendrier, il m'a fallu du temps pour finir ce premier tome. 
Beaucoup de temps.


Comment lire Marcel Proust ?



Je n'ai malheureusement pas la réponse.
Et si je l'avais, croyez-bien que je l'aurais fini beaucoup plus vite.

J'ai un élément de réponse pour une autre question : Où ne pas lire Marcel Proust ?
Réponse : Dans le train. J'ai commencé Du côté de chez Swann dans le train et ce fut un désastre. Aucune possibilité de se concentrer et j'ai dû relire certaines pages plus de deux ou trois fois.
Vous me direz : Tu aurais pu t'en douter !
Et je vous répondrais : Oui, vous avez tout à fait raison. Mais je trouvais que lire Marcel Proust dans le train me donnait un air intellectuel.
(Par contre revenir plusieurs fois en arrière a dû me donner tout simplement l'air idiot)


Est-ce que j'ai aimé ?


Un ami qui a lu quasiment fini A la recherche du temps perdu (comment a t'il fait? C'est le mystère) m'avait dit : il y a de très beaux passages et des passages vraiment trop longs.
Je ne le contredirais pas. En fait, dans la seconde moitié du roman, j'ai vraiment vibré pour l'histoire entre Swann et Odette.
J'ai appris en lisant une biographie de Berthe Morisot que le personnage fictif d'Odette avait pour modèle réel Méry Laurent, la muse d'Edouard Manet et d'autres impressionnistes.


Méry Laurent peinte par Edouard Manet

J'ai vraiment adoré toute cette partie de l'histoire : j'ai trouvé que Marcel Proust avait une manière très fine de décrire les sentiments amoureux de Charles Swann : cette passion qui le dévore, ses doutes, ses espoirs, ses déceptions : tout était parfait.
Je pense que dans les pensées de Swann, dans ses désirs, dans ses émois,... beaucoup se reconnaîtront. Je me suis reconnu là-dedans.
Les dialogues sonnent justes. Tout est parfait, je le répète.
Et rien que pour ces passages, il vaut le coup de lire Du côté de chez Swann.
Je suis encore charmée de ces passages qui feront je pense parti de petits plaisirs de lectures que je m'offrirai de temps en temps.

Vais-je continuer A la recherche du temps perdu ?


Certainement, mais pas tout de suite. 


Et, vous, avez-vous lu Marcel Proust ?

Commentaires

  1. Ton article m'a redonné la motivation. Ce week-end je reprends sérieusement Du côté de chez Swann !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah j'en suis ravie ! C'est vrai qu'il y a des passages où j'ai été assez découragés et d'autres très beaux passages.

      Supprimer
  2. J'ai toujours voulu me lancer mais son oeuvre est tellement énorme que je t'avoue que par moment, je freine un peu. Je l'étudie beaucoup en cours, il va falloir que je mette mon nez dedans ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que le fait que cela soit pour une lecture commune avec Adely m'a beaucoup motivé. J'aurais peut-être abandonné bien avant sinon.
      J'espère que tes cours vont te donner très envie de le lire !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire