Dérapages incontrolables


Hugh Laurie et Stephen Fry



Photo de couverture / 978-2-917559-53-6 / Blog / Avis / Editions BakerStreet



4e de couverture :



Stephen Fry et Hugh Laurie se sont connus à l'université de Cambridge et se sont tout de suite mis à écrire et à jouer ensemble. Ils allaient bientôt triompher dans Jeeves et Wooster, d'après les romans de P. G. Wodehouse, ou bien La vipère noire avec Rowan Atkinson.

Mondialement célèbres par la suite pour leurs rôles des séries populaires comme Dr House, ou des films à succès comme Oscar Wilde, Hugh Laurie et Stephen Fry se sont d'abord fait connaître en Angleterre par la comédie.

Un de leurs premiers et plus grands succès fut la série A bit of Fry and Laurie sur la BBC, de 1987 à 1995, dont certains sketchs sont réunis dans ce recueil. Avec un humour loufoque et décalé, ils nous embarquent dans un périple aux limites de l'absurde, où l'on croise des mendiants philosophes, de faux policiers et de vrais criminels, des critiques imbuvables, des serveurs de restaurant qui proposent de découper la volaille vivante à même l'assiette, des publicitaires chargés d'une campagne de promotion du fascisme : un univers fantasque où l'insolite règne en maître et le fou rire est la règle du jeu.



Mon avis :

Certainement mieux en Version originale



Comme le souligne la quatrième de couverture, Hugh Laurie et Stephen Fry sont deux comédiens reconnus Outre-Manche.
Mais, pour moi, Stephen Fry est surtout un écrivain de talent. Son roman : L’hippopotame a été pour moi un véritable coup de cœur. C'est un roman à la fois drôle et touchant. Avec absolument tout ce que j'aime dans l'humour anglais.

Le talent de ces deux acteurs et auteurs ne sera donc pas du tout remis en cause dans cette chronique.

Je n'ai pas été totalement convaincu par ce livre qui réunit les principaux sketchs de Stephen Fry et de Hugh Laurie. 

Je pense que la traduction française y est pour beaucoup : difficile de retranscrire les jeux de mots d'une langue à une autre.

Mais je pense surtout que le format sketch est très difficile à retranscrire à l'écrit : ce qui nous fait rire aux éclats au théâtre, dans une salle de télévision ou même à la télévision ne nous fait pas forcément sourire lorsque nous le lisons !

J'ai trouvé que les chutes des sketchs tombaient le plus souvent à plat.
Et même si la lecture est assez agréable, j'ai rarement souri en le lisant et jamais ri.

Pour moi, ce livre est davantage un objet commercial surfant sur le succès récent de ces deux comédiens à la télévision et au cinéma : la couverture du livre fait d'ailleurs référence immédiatement à leur rôle les plus marquant : Dr House et Oscar Wilde.

Pour moi, ce livre est donc une petite déception. Je pense quand même que le lire en anglais améliore certainement une bonne partie de ces sketchs. 


Pour ceux qui veulent voir ce que donnent les sketchs en version originale et joués :







Commentaires

  1. c'est vrai que ce type de format doit être plus difficile à adhérer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'esdt déjà plus drôle en anglais (où on perd pas les jeux de mots) et que les situations absurdes dont mieux à voir qu'à lire!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire