jPOD


Douglas Coupland


Photo de couverture Avis Blog ISBN 978-2-84626-221-7 Christophe Grosdidier Au diable vauvert


4e de couverture :


Plongée fatale dans le monde des geeks : Microserfs à l'ère Google ! 

Enfermés dans jPod, un studio de jeux vidéo à Vancouver, Ethan et six codeurs sont torturés par le service marketing et les défis idiots qu'il leur inflige. 
Un univers amoral et échevelé où la culture de marijuana, le trafic de clandestins, la danse de salon et l'essor de la Chine font et défont le quotidien dysfonctionnel d'Ethan. 

Jeux de mots et bizarreries visuelles : DouglasCoupland, à son meilleur, décortique une vie et des personnages à la fois produits et créateurs de leur époque.


Mon avis :

Drôle mais beaucoup trop long !


Lorsque j'ai vu ce livre dans ma bibliothèque municipale , la couverture m'a tout de suite attirée. Et la quatrième de couverture, encore plus !
Pour moi, qui ne suis pas geek du coup mais qui aime beaucoup The big bang theory et qui rit de tous les clichés sur ces mêmes geeks, ce livre promettait beaucoup.

Et, le début m'a plutôt enchanté : nous sommes plongés avec des personnages hauts en couleur embauchés il y a plus ou moins longtemps par une entreprise de jeux vidéos et qui ont compris qu'ils ne pourront jamais s'échapper de ce travail.
La dernière lubie de leur chef (presque) adoré : mettre une tortue dans un  jeu vidéo basique de skateboard.

Heureusement, pour se changer les idées, nos geeks se font des blagues entre eux ou se challengent : 
  • Trouver le O (O majuscule) qui a remplacé le chiffre 0 dans dizaines de pages de chiffres aléatoires et nul besoin de vous dire que nous pouvons jouer aussi à ce jeu parce que ces pages de chiffres font parties le plus naturellement du monde.
  • Écrire une liste à propos de n'importe que sujet pourvu qu'il soit le plus original possible !
  • Écrire une lettre d'amour à Ronald McDonald (Oui, la mascotte de la chaîne de restaurants rapides)
  • ...
Beaucoup de délires donc dans ce roman pas du tout comme les autres.
J'ai beaucoup aimé toutes ces parties.

Mais...
Car il y a très souvent un mais, le roman était beaucoup trop long pour moi !

Et, il y avait beaucoup d'à côté trop délirants peut-être pour moi auxquels je n'ai pas du tout adhéré : toute une partie sur les parents du personnage principal Ethan,...
Toutes ces parties m'ont assez ennuyé et m'ont fait aussi beaucoup moins rire que les autres.
J'aurais préféré qu'on reste dans le monde de jPod et de ces geeks très farfelus.
Je n'ai pas du tout réussi à m’intéresser aux autres personnages de cet univers et tout est parti un peu trop loin pour moins à la fin.

Avec ce roman, j'ai emprunté aussi Joueur 1 du même auteur. Je verrais, donc, si je reste sur cette impression mitigée.

Et vous ?

Avez-vous lu Douglas Coupland ? Qu'en avez-vous pensé ?

Commentaires

  1. Je ne connais pas cet auteur mais j'ai déjà rencontré le meme problème avec des livres à l'humour décalé et déjanté dont le début m'avait enchanté mais qui se sont ensuite révélés trop décalés pour moi et m'ont lassée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ce que j'ai ressenti : le début m'a plu mais j'ai trouvé ça trop long. Et comme tu le dis trop décalé pour moi. J'ai lu Joueur_1 du même auteur pour me faire une autre idée mais c'est encore pire !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire