Atom[ka]


Franck Thilliez


Photo de couverture / Avis / Blog Fleuve noir


4e de couverture :


Entre le moment où s'arrête la vie et celui où commence la mort il existe une frontière. Certains l'ont explorée...

À quelques jours de Noël une affaire d'envergure démarre pour Lucie Hennebelle et Franck Sharko, policiers dans la fameuse section criminelle du 36, quai des Orfèvres. 
Christophe Gamblin, journaliste de faits divers, est retrouvé mort de froid, enfermé dans son congélateur. Sa collègue est amie a disparu, alors qu'elle enquêtait sur un dossier explosif dont personne ne connaît le contenu. Sa seule trace est son identité griffonnée sur un papier détenu par un enfant errant très malade, aux organes déjà vieillissants. En parallèle, une ancienne affaire de femmes enlevées refait surface : des victimes jetées vivantes mais inconscientes dans des lacs quasi gelés, et secourues in extremis grâce à des coups de fil mystérieux à la police. 

Tandis que l'enquête s'accélère, Sharko est confronté à de vieux démons. Une ombre évolue dans son sillage, jouant avec lui de manière dangereuse. 
Un duel secret et cruel s'engage alors, détruisant le flic à petit feu...


Mon avis :

Haletant !


Ce roman fait parti de la série Sharko-Hennebelle dont j'ai chroniqué 2 tomes : 
Malheureusement, j'ai loupé entre-deux le tome Gataca qui reprenait pile à la fin du Syndrome [E], j'ai quand même rapidement compris de quoi il retournait dans ce tome que je n'ai pas lu.
Tout peut donc se lire individuellement sans gros problème de compréhension même si il y a beaucoup de référence aux anciennes enquêtes de Sharko dans ce livre et en particulier à l'age rouge le premier tome où nous rencontrons le commissaire Sharko.

Dans ce tome, la vie privée de Lucie Hennebelle et Franck Sharko sera vraiment mise au premier plan puisque leur difficulté à avoir un enfant sera un peu le fil rouge de ce roman.

Et, bien sûr, il y a l'enquête qui emmènera nos deux héros au Nouveau-Mexique et en Ukraine sur la piste de dangereux scientifiques ou psychopathes (comme vous préférez) faisant de dangereuses expériences en rapport avec les radiations et la catastrophe de Tchernobyl.
Comme souvent avec Franck Thilliez : Âmes sensibles s'abstenir !

Franck Thilliez nous dit dans la postface du roman qu'il avait commencé ce roman en pensant que la catastrophe de Tchernobyl ne se reproduirait jamais et que durant son écriture eut lieu la catastrophe de Fukushima.

Dans ce roman, nous avons en effet moult détails à propos des effets de la radiation sur le corps humain, la végétation,... les dégâts que celle-ci causent sont connus par tous mais Franck Thilliez s'est, on le sent, documenté au maximum sur ces conséquences désastreuses.

Que dire ? Je n'ai pas pu lâcher ce roman. Franck Thilliez m'a réellement tenu en haleine et j'avais envie de connaitre pourquoi ces scientifiques faisaient de telles expériences. Il faut dire que les "méchants" imaginés par Thilliez ne font jamais semblant.
Il s'agit d'ordures de la pire espèce à chaque roman.
Tout se tient dans ce roman ! J'ai beaucoup aimé cette partie de l'enquête.

Et, en plus de cela, il y a un meurtrier qui prend plaisir à jouer avec Sharko en recréant ce qu'il a déjà connu avec l'ange rouge : le monstre qui a kidnappé son épouse des années plus tôt.
Je dois dire que j'ai été un peu moins convaincu par cette partie de l'histoire.
Pourquoi refaire ce qui a déjà été fait et crée un copieur ?
Cette partie m'a plutôt sorti de l'histoire principale et j'ai trouvé ça un peu dommage. L'histoire étant bien construite, je n'avais pas besoin d'une énième scène de torture mentale pour Sharko. Au contraire, j'ai trouvé ça plutôt lour de ressortir ces anciens démons.

Mis à part ce petit bémol, c'est un thriller qui a tenu toutes ses promesses et que j'ai beaucoup apprécié lire.

Commentaires

  1. C'est vrai que Sharko n'en finit pas de vivre des événements traumatisants, on se demande parfis comment il fait pour tenir encore debout ^^ J'avais bien aimé le thème de ce policier, toujours conquise par le travail de Franck Thilliez. Mais je te recommande vraiment de lire Gataca qui est pour moi un des meilleurs si tu t'intéresse un minimum à la génétique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;p c'est très vrai pour Sharko !
      Je me note Gataca tout de suite même si j'en devine au moins la fin grâce à ce roman, j'ai très envie de le lire. Merci du conseil !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire