Sukkwan Island


David Vann

[Relecture]

Photo de couverture Gallmeister Avis Blog ISBN 9782351785126


4e de couverture :

Une île sauvage du sud de l'Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. 
C'est dans ce décor hostile que Jim décide d'emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une longue succession d'échecs personnels, c'est l'occasion de renouer avec ce garçon qu'il connaît si mal.

Les dangers auxquels ils sont confrontés et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar. Alors que la situation devient vite hors de contrôle, le fils assiste peu à peu au naufrage de son père et commence à prendre les choses en main
Jusqu'au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin.

Sukkwan Island est une histoire de désolation et de survie au suspense insoutenable. 


Mon avis :

Un petit bijou de la littérature américaine !


Lorsque j'ai acheté ce roman et lu pour la première fois cette histoire, tout le monde en parlait et toute la presse était dithyrambique à son sujet.
David Vann était l'auteur à découvrir.
Depuis cet auteur a fait du chemin et a rédigé d'autres romans portant sur les thèmes de la solitude, de la dépression et du suicide.
Et si ce dernier thème est si présent, ce n'est pas un hasard puisque le père de David Vann s'est suicidé quand lui-même était enfant.

De ma première lecture, je me souvenais un peu de l'histoire et de l’événement imprévisible se déroulant au milieu du roman : cet événement dont on m'avait tellement parlé sans vouloir me le révéler.
Et d'ailleurs, je ne révélerai pas non plus ce moment au cours de ma chronique pour ne pas trop dévoiler l'histoire. Mais je me rappelais aussi avoir un peu décroché de l'histoire à ce moment là. 
Ce qui ne fut pas du tout le cas à la relecture et j'en suis la première ravie. Peut-être étais-je moi-même trop jeune à l'époque pour apprécier cette deuxième partie du livre. Ou peut-être en attendais-je trop puisqu'on m'avait vanté les mérites de ce roman pendant des jours et des jours.

Toujours est-il qu'à ma relecture, j'étais heureuse de réentendre parler de Roy cet adolescent de 13 ans emmené un peu malgré lui dans une cabane perdue
J'étais tout aussi heureuse de retrouver l'atmosphère si particulière de ce roman car Sukkwan Island nous fait ressentir au fur et à mesure des pages la solitude des deux personnages, l'angoisse de Roy devant ce père qui l'accable de ses propres chagrins et nous avons nous-même l'impression de suffoquer à certains moments d' l'histoire. 

Loin de sa mère et de sa sœur, Roy doit en effet supporter ce père qui travaille la journée et pleure chaque nuit. Ce père qui la nuit se confesse sur les tromperies, les prostuitués,... tout ce qu'un garçon de treize ans ne peut ni comprendre ni supporter.
Ne sachant que faire pour aider son père, Roy finit par souffrir des chagrins de son père et son père finit par se recroqueviller dans son existence devenant de plus en plus lointain avec son propre fils.

Alors, qu'est-ce que Roy doit faire ?

Il agira et provoquera cet événement dont j'ai déjà parlé.

Sukkwan Island c'est une histoire sur la solitude des êtres et l'incompréhension. 
Sukkwan Island c'est sur surtout un roman très beau et quand on connait l'histoire de l'auteur on ne comprend que mieux le/les dénouements.

Et enfin, Sukkwan Island est un livre que je recommande vivement et qui mérite bien tous les éloges qu'on lui a fait à sa sortie !

Commentaires

  1. C'est fou de voir qu'avec une relecture tout peut changer, je trouve ça vraiment intéressant. Le sujet est vraiment intrigant et intense. Il faut que je tente ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'étais restée avec l'idée d'une deuxième partie de roman très lourde et glauque et à ma relecture j'ai beaucoup aimé cette seconde partie.

      Supprimer
  2. Je t'avoue qu'au premier abord, je ne serai pas allée vers ce roman, ton avis me fait changer d'avis :)
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as l'occasion tente-le,je pense qu'il pourrait te plaire. On en vait pas mal parlé à sa sortie et tout le monde était très élogieux envers cet auteur.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire