Le mystère Sherlock


J. M. Erre


Photo de couverture / Avis / Blog / Buchet Chastel

4e de couverture :



Meiringen, Suisse. Les pompiers dégagent l'accès à l'Hôtel Baker Street. Cet établissement, charmant et isolé, a été coupé du monde pendant trois jours à cause d'une avalanche. Personne n'imagine que, derrière la porte close, se trouve un véritable tombeau. Alignés dans la chambre froide reposent les cadavres des dix universitaires.
Tous sont venus là, invités par l'éminent professeur Bobo, pour un colloque sur Sherlock Holmes. Un colloque un peu spécial puisque, à son issue, le professeur Bobo devait désigner le titulaire de la toute première chaire d'holmésologie de la Sorbonne. Le genre de poste pour lequel on serait prêt à tuer...

Hommage, pleins de rebondissements, à Sherlock Holmes et à Agatha Christie ; regard amusé sur le petit monde de l'Université ; humour et légèreté. Pour lutter contre la déprime ambiante, Le Mystère Sherlock est idéal !


Mon avis :

Une véritable enquête policière loufoque et décalée !


Charmée par Série Z, j'avais hâte d'entamer un nouveau roman de J. M. Erre. Et le moins que l'on puisse dire c'est que je n'ai pas du tout été déçu par ce roman.
Encore une fois, c'est très drôle et très décalé.

Après avoir découvert la sinistre scène de crime de l'hôtel Baker Street, les détectives découvrent les différents papiers retraçant cette tragédie. Comment ces professeurs sont-ils morts ? Dans quel ordre ? Pourquoi ? Et par qui ?
C'est ce que les détectives vont essayer découvrir en lisant les journaux intimes, extraits de conférences et carnets des différents professeurs présents.

Et nous pouvons dire avec certitude que tous ces professeurs avaient beaucoup d'humour. Les références à Sherlock Holmes sont à chaque page : cela m'a d'ailleurs donné envie de lire tous les romans mettant en scène Sherlock Holmes.
J'ai découvert aussi beaucoup de théories que les fans de Sherlock Holmes ont sur ce détective de fiction (Oh, pardon ! Il est selon un personnage réel)

"Enfin, les holmésiens de niveaux 7 à 10 forment une caste à part. Pour eux, les choses sont claires : Sherlock Holmes a bel et bien existé et Conan Doyle n'était que l'agent littéraire du docteur Watson, biographe du détective londonien. A ce stade, la fiction n'existe plus, les écrits de Watson sont parole d'Evangile, l'étude des textes sacrés devient le centre de toutes les préoccupations, on s'attaque à des énigmes métaphysiques fondamentales comme la date de naissance de Holmes ou le nombre de mariages de Watson.
Et, dans le meilleur des cas, on essaie de prendre ses pilules tous les matins."

Imaginez-donc ces dix énergumènes débattant des preuves de l'existence de Sherlock Holmes tout en se faisant les pires coups bas possibles ! (Et en se faisant assassiner aussi)
Et, vous obtenez un roman très drôle.

Si je ne vous ai pas encore convaincu, il y a aussi une référence aux Dix petits nègres : le huis clos, les meurtres successifs, tout y est,...
Sauf l'atmosphère pesante remplacée par de l'humour à chaque page.
Et l'enquête policière n'est pas pour autant laissé de côté. Des rebondissements sont à prévoir et la fin m'a surprise.
Que demandez de plus ?

Un excellent roman drôle et léger que je vous conseille !



Commentaires

  1. J'aime beaucoup Sherlock, alors je note ce titre :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est drôle et décalé et j'ai appris pleins de choses concernant les théories de fans sur Sherlock Holmes. Cela m'a donné une autre vision du détective anglais.

      Supprimer
  2. Ca a l'air très sympa et je pense que ça pourrait vraiment bien me plaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que tu aimes ou non Sherlock Holmes, c'est vraiment très drôle et je le conseille. C'est une enquête policière qui ne se prend pas la tête : à l'image des romans policiers de L.C. Tyler

      Supprimer

Enregistrer un commentaire